Les employés de chez Quick devront désormais fournir une deuxième lettre de motivation

65 Publié le 05/01/2015 par La Rédaction

Le géant de la restauration rapide Quick va changer sa politique de recrutement en demandant à ses futurs employés de rédiger une seconde lettre de motivation. Une mesure qui fait suite à une enquête interne révélant que 96% des salariés du groupe ne venaient travailler que pour l’argent. Reportage.

Le géant de la restauration rapide Quick va changer sa politique de recrutement en demandant à ses futurs employés de rédiger une seconde lettre de motivation. Une mesure qui fait suite à une enquête interne révélant que 96% des salariés du groupe ne venaient travailler que pour l’argent. Reportage.

Philippe Courtot, responsable au service ressources humaines du groupe Quick s’explique sur les nouvelles règles en matière de recrutement. « C’est un choc d’apprendre qu’on a été trompé par plus de 15 000 de nos employés qui nous ont menti sur leur lettre de motivation » admet-il. Selon lui, une seconde lettre permettra de mieux déceler les motivations profondes des futurs candidats, mais surtout de piéger ceux qui réutilisent la même lettre lors de chaque entretien d’embauche.

Si la direction du groupe a décidé d’imposer cette seconde lettre de motivation, elle réclame aussi que sa rédaction soit effectuée pendant l’entretien. « Nous savons que les candidats ne sont pas les vrais auteurs des lettres que nous recevons. Souvent, ce sont de vulgaires copier-coller en provenance d’internet dans lesquels ils rajoutent quelques fautes pour que ça fasse plus vrai » explique Philippe Courtot.

Du coté des candidats, on fait grise mine. C’est le cas de Simon, 24 ans, au chômage depuis 8 mois, qui s’est décidé ce matin à franchir le pas et se porter candidat pour un poste d’équipier dans un des restaurants de sa ville. « C’est difficile » explique-t-il en tentant de rédiger le premier paragraphe de sa première lettre de motivation. « J’ai mis que j’aimais le contact avec le client et l’huile bouillante, mais après je bloque » dit-il en se frottant la tête.

La Rédaction

photo:Thinkstock

Publicité
Publicité