La crête et le tatouage tribal désormais obligatoires dans les salles de sport

98 Publié le 06/01/2015 par La Rédaction

On connaissait le fameux « dress code » des boîtes de nuit, dorénavant il faudra compter avec celui des salles de sport. Comme le slip et le bonnet de bain dans les piscines municipales, désormais le port de la crête et du tatouage tribal est une condition obligatoire pour pouvoir rentrer dans les salles de sport.

On connaissait le fameux « dress code » des boîtes de nuit, dorénavant il faudra compter avec celui des salles de sport. Comme le slip et le bonnet de bain dans les piscines municipales, désormais le port de la crête et du tatouage tribal est une condition obligatoire pour pouvoir rentrer dans les salles de sport.

126401055Hier les premiers« recalages » ont eu lieu et la frustration était palpable devant le club Med gym du quartier d’affaires de la Défense. « Je viens ici depuis 3 ans. Je fais de la cardio surtout, et après un peu de sauna. Je suis arrivé comme d’habitude devant l’entrée de la salle. Le physio m a regardé, j’avais essayé de faire une crête mais j’ai plus beaucoup de cheveux. Mon tatouage, c’était un décalcomanie malabar. Ça n’a pas pris ! » confie Michel qui a été prié de regagner la sortie.

Certains pourtant n’ont pas hésité à jouer le jeu à fond. Malgré ses 67 ans, Denis, inscrit au « Cercle de la forme » a rendez-vous chez le tatoueur  pour se faire graver un symbole maori sur le pectoral droit. « ça signifie fils de l’océan » nous confie-t-il.

Denis arbore également une crête resplendissante façon « Olivier Giroud » qu’il s’est fait faire chez le coiffeur visagiste « Fabio salsa ». Espérons tout de même que ce nouveau style ne l’handicapera pas dans sa vie professionnelle où il exerce en tant que professeur de lettres classiques à la Sorbonne.

Même si elle peut paraître discriminatoire, cette décision ne devrait pas être trop gênante pour les culturistes puisque selon un sondage, 99 % des personnes fréquentant des salles de sport portent un tatouage tribal, une crête et s’appellent Kevin.

La Rédaction

Photo:Thinsktock

 

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité