L’avenir avoue ne plus croire en nous

146 Publié le 08/01/2015 par La Rédaction

Ce sont des révélations qui ont été reprises aux quatre coins du monde tout au long de la journée. Interrogé dans les colonnes d’un quotidien suédois, l’Avenir a fait part de son désaveu pour l’espèce humaine, dans laquelle il dit ne plus placer le moindre espoir.

Ce sont des révélations qui ont été reprises aux quatre coins du monde tout au long de la journée. Interrogé dans les colonnes d’un quotidien suédois, l’Avenir a fait part de son désaveu pour l’espèce humaine, dans laquelle il dit ne plus placer le moindre espoir.

C’est devant deux journalistes médusés que l’Avenir s’est laissé aller à quelques attaques en règle contre les humains qu’il a qualifiés de cause perdue. « Depuis que j’existe, ils n’ont cessé de me tourner le dos pour vivre le parfait amour avec l’instant présent. Je ne pense pas que cela puisse changer » a-t-il lâché sans sourciller.

No future

L’avenir qui assume entièrement le côté fataliste de ses déclarations et en a remis une couche. « Je ne pense pas que l’humain puisse présager quelque chose de bon. J’y ai cru un instant à plusieurs reprises, notamment au moment de la fin du Moyen Âge, mais en fait non » a-t-il ajouté en dévisageant les deux journalistes penauds.

Selon l’avenir, les raison de ne plus croire en l’humain de manquent pas. Et il a même fait appel au passé pour étayer ses propos. « Guerres, famines et incapacité à s’autogérer depuis des millénaires ne laissent aucun doute sur l’issue tragique qui les attend » a expliqué le passé avant de s’en prendre au manque de discernement des humains. « Ce réflexe qui consiste à ne jamais écouter mes leçons et à refaire toujours les mêmes erreurs, c’est comme si on me crachait au visage. Je n’y crois plus non plus ».

Interrogé au départ sur sa récente dépression, l’avenir n’a pas souhaité faire le moindre commentaire sur ce sujet. S’il n’a plus aucune foi en l’humain, l’avenir avoue placer tous ses espoirs dans une autre espèce, puisqu’il passerait 80 % de ses journées à regarder des vidéos de petits chats sur internet depuis sa descente aux enfers.

La Rédaction

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité