Jean-Pierre Pernaut admet que les artisans présentés dans ses reportages sont tous des comédiens

88 Publié le 09/02/2015 par La Rédaction

Paris – Séisme à venir dans le petit monde audiovisuel. Dans une interview publiée dans Télé 7 Jours, Jean-Pierre Pernaut admet que les artisans de ses reportages du 13 Heures n’existeraient en fait pas. Il s’agirait pour l’essentiel d’actrices et d’acteurs , engagés par la production et ce depuis des années. Reportage.

Paris – Séisme à venir dans le petit monde audiovisuel. Dans une interview publiée dans Télé 7 Jours, Jean-Pierre Pernaut admet que les artisans de ses reportages du 13 Heures n’existeraient en fait pas. Il s’agirait pour l’essentiel d’actrices et d’acteurs , engagés par la production et ce depuis des années. Reportage.

« Il n’y a plus d’artisans traditionnels du sabot en France depuis 1999 »

Jean-Pierre Pernaut n’y va pas sans détour pour reconnaître la supercherie qui a lieu chaque jour dans son 13 Heures depuis plus de 15 ans. « On s’est rendu compte un jour qu’il n’y avait plus d’artisans traditionnels, nulle part » explique-t-il. « Le dernier artisan traditionnel de sabot est mort en 99 » ajoute-t-il pour se justifier. Mais comme la marque de fabrique du journal de TF1 était ses reportages de proximité, il a fallu improviser. « Parfois ce sont des intermittents, parfois de la famille des équipes de TF1 qui viennent nous aider. On écrit les scripts, on tourne rapidement, en quelques jours » raconte-t-il.

Selon lui, les reportages restaient volontairement flous sur la localisation exacte des artisans pour ne pas attirer de soupçons. Mais des téléspectateurs soucieux d’obtenir un sabot à l’ancienne, du parfum de lavande traditionnel ou de se rendre à une foire à la fraise, ont commencé à poser trop de questions. « À un moment, on ne pouvait plus mentir » ajoute le présentateur qui s’excuse auprès des centaines de milliers de téléspectateurs et précise dans un vibrant cri du cœur « On doit la vérité aux gens : il n’y a rien en fait dans nos campagnes, c’est tout paumé ».  

La Rédaction

Publicité
Publicité