Il trébuche en tentant d’attraper le bus et remonte le moral de dizaines de passagers

27 Publié le 12/03/2015 par La Rédaction

Besançon – En chutant lourdement en essayant d’attraper son bus, un jeune homme a, par ricochet, remonté le moral de plusieurs dizaines de personnes passagères du bus. Celles-ci, très affectées par l’actualité de ces derniers jours, ont ainsi pu oublier leurs tracas pendant quelques minutes en observant confortablement assis une superbe culbute, un spectacle devenu trop rare de nos jours.

Besançon – En chutant lourdement en essayant d’attraper son bus, un jeune homme a, par ricochet, remonté le moral de plusieurs dizaines de personnes passagères du bus. Celles-ci, très affectées par l’actualité de ces derniers jours, ont ainsi pu oublier leurs tracas pendant quelques minutes en observant confortablement assis une superbe culbute, un spectacle devenu trop rare de nos jours.

C’est Amina, 18 ans, qui la première a repéré le jeune homme qui courait derrière le bus. Soudain, c’est le drame. « Je crois qu’il a marché sur son lacet et cela l’a déséquilibré, c’était très drôle à voir » raconte la jeune fille qui a immédiatement fait un pari sur si le jeune homme allait ou pas attraper le bus. « Ce qui est drôle c’est qu’il a continué à courir alors qu’il s’affaissait de plus en plus » raconte un autre passager qui se plaît à se repasser les images de la chute qu’il a filmée sur son téléphone. « On a tous éclaté de rire quand il s’est étalé dans la seule flaque de la rue, il était trempé et en colère, c’était délicieux » ajoute une autre passagère.

Tout le monde s’accorde à dire qu’il s’agit d’un moment léger qui a été le bienvenu face à une actualité des plus déprimantes ces temps-ci. « Cela nous fait une petite respiration, surtout de bon matin, ça nous fait une bonne histoire à raconter au bureau » explique une autre jeune fille. Dans l’immédiat, le jeune homme aurait été contacté par la régie de bus de la ville pour rééditer sa performance devant d’autres arrêts de bus. Comme le souligne la directrice des relations publiques de la mairie de Besançon « Nous avons besoin de gens comme ça qui redonnent un peu de joie à notre quotidien »

La Rédaction

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité

27 avis éclairés

120

Chloé 13/03/2015

Voilà qui donne envie d’aller faire du shopping.
Quelqu’un veut se faire botter ?

127

camomille de la bergamotte 12/03/2015

Là d’où je viens, c’est le bronzage des roux l’été qui nous remonte le moral…

131

Vite_dit 12/03/2015

Quand un piéton se délace, il trouve forcément un écho logique auprès de transports… en commun !

132

Jeanne Aymar de Sequonlat 12/03/2015

S’il avait mis des mocassins et etait sorti de chez lui quelques secondes plus tôt, rien de tout cela ne serait arrivé.
A quoi tient le destin !! Et le moral d’un bus entier .
Nous sommes de bien petites choses.

131

Jb 12/03/2015

Cet article me laisse sans voix.
D ailleurs j ai rien a dire …

    126

    Pétruss 12/03/2015

    Je n’ajouterai rien, encore fallait il le dire !

      125

      Vilaine 12/03/2015

      Je dirais même plus : encore fallait-il OSER le dire…..

116

zapiro 12/03/2015

Je dis aux Doubistes attention ( ou diwall en Breton) si vous courez après le bus et que ce bus FN vous le percuterez à pleine vitesse et là ça fait mal.

128

King Julian 12/03/2015

C’est peut être drôle à voir, mais à lire…bof.

144

jul 12/03/2015

Il n’a qu’à courir en tongs, il n’y a pas de lacets.

151

Alan Kevin 12/03/2015

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Actuellement on pourrait dire que le compteur bancaire des uns fait le malheur des autres.
Mais quand on a de l’humour, tout ça n’est rien.

138

zapiro 12/03/2015

Il faut leur dire à Besançon que s’ils ne sont pas sûrs d’attraper le bus, qu’ils renoncent.Dans le Doubs abstiens toi.

    122

    jeglisséchef 12/03/2015

    Toujours pareil quand il y a la queue à l’arrêt.

    135

    Hum 12/03/2015

    Ouais, ben on a vu ce que ça a donné de s’abstenir dans le Doubs.

        130

        oripza 12/03/2015

        @zapiro On s’en fou
        fais ta propagande sur d’autres sites, les gens viennent ici pour se détendre et surement pas pour t’écouter les alarmer sur « l’apocalypse frontiste ».
        Je te lis et ca m’ennuie

138

jeglisséchef 12/03/2015

Parfois il faut donner un petit coup de pouce pour créer des situation désopilantes.
Par exemple aider un aveugle à traverser et le laisser au milieu du carrefour quand le feu passe au vert. Ca fait rire à chaque fois.

124

Phil29 12/03/2015

Je ne vois pas ce qu’il y a de drôle, tous les jours ça arrive en Bretagne !

    126

    Winz 12/03/2015

    Ouais sauf que nous c’est pas parce qu’on marche sur nos lacets ; c’est parce qu’on est bourré. On a des circonstances atténuantes quand même.

      140

      Aimé Suranchançon 12/03/2015

      Ils ont des chapeaux ronds, vive la Bretagne, il ont des chapeaux ronds vive les bretons!

        157

        Yasmina 12/03/2015

        Aimé, vous n’avez rien de romantique à écrire? Prenez exemple sur Rostand dans Cyrano, ça c’est digne de l’être Aimé:
        un baiser mais à tout prendre qu’est-ce ?
        Une serment fait d’un peu plus près, une promesse
        Plus précise, un aveu qui veut se confirmer,
        Un point rose que l’on met sur l’i du verbe aimer;
        C’est un secret qui prend la bouche pour oreille,
        Un instant d’infinie qui fait un bruit d’abeille,
        Une communion ayant un goût de fleur,
        Une façon d’un peu se respirer le coeur,
        Et d’un peu se goûter, au bord des lèvre, l’âme!

          144

          Bob Cédé 12/03/2015

          Pardon mon cher trésor. « Mon amie, j’ai de mauvaises heures! De me sentir si laid, parfois, tout seule »

      124

      GV 12/03/2015

      Qui est bourré ? le breton ou ses sabots ?
      Pardon Amiral je voulais dire le Breton

    135

    zapiro 12/03/2015

    Par rapport à l’alcool consommé en Bretagne, il y a peu de chutes.C’est surtout en France qu’ils ont du mal à tenir debout, les neyecs.

      122

      BAR " chez zlong" 12/03/2015

      Antoine Guillet, célèbre fil de fériste, m’a confié : « je dois tout aux bretons ; ils ont un talent inné »
      L.

    127

    Ouan Aguène 12/03/2015

    Y’a pas de lacet aux sabots.

      132

      zapiro 12/03/2015

      Bientôt les élections départementales.En Finistère les gas votent pendant que les filles attendent sous chênes.

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *