B. Kouchner : « Il est temps que les pays arabes se mobilisent pour rattraper nos erreurs au Moyen-Orient »

22 Publié le 23/03/2015 par La Rédaction

Lors d’une conférence organisée par l’ONU pour la résolution du conflit en Syrie, Bernard Kouchner a invité les pays arabes à s’engager sans réserve aux côtés des États Occidentaux pour rattraper leurs erreurs passées, présentes et futures, au Moyen-Orient.

Lors d’une conférence organisée par l’ONU pour la résolution du conflit en Syrie, Bernard Kouchner a invité les pays arabes à s’engager sans réserve aux côtés des États Occidentaux pour rattraper leurs erreurs passées, présentes et futures, au Moyen-Orient.

« Je pense que les pays arabes connaissent leur région mieux que nous »

« Notre méconnaissance des enjeux locaux nous a conduits à déstabiliser la région et à créer des monstres comme Daesh. À notre décharge, il est très compliqué de comprendre ce qui se passe là-bas. Je pense que les pays arabes connaissent leur région mieux que nous et je trouve légitime qu’ils s’impliquent pour résoudre nos erreurs car ils sont les premiers à en souffrir » a ainsi déclaré M. Kouchner.

Revenant sur le principe du devoir d’ingérence selon lequel un pays riche doit se mêler des affaires d’un pays pauvre dès lors qu’il y voit un intérêt stratégique, M. Kouchner a également appelé à redéfinir le rôle des Occidentaux dans la région. « Nous devons nous recentrer sur ce que nous savons faire de mieux : armer des gouvernements autoritaires et financer des systèmes politiques corrompus. Il est devenu trop dangereux d’intervenir directement » .

Un moment historique

Kouchner voit dans cette incapacité totale des Etats Occidentaux à régler des problèmes qu’ils ont eux-mêmes générés un moment historique. « C’est aux pays pauvres de se prendre en main. Nous leur tendons le flambeau. Et peut-être un jour pourront-ils s’impliquer dans nos affaires comme nous nous sommes mêlés des leurs, qui sait. »

La Rédaction

Publicité
Publicité