Princesse Peach: « À quelques mètres de la ligne d’arrivée, j’ai vu la carapace bleue foncer sur moi »

77 Publié le 15/04/2015 par La Rédaction

Coupe Spéciale – L’injustice a frappé la jeune héritière du Royaume Champignon, atteinte par une carapace à épines dans la dernière ligne droite du Château de Bowser. Le classement de la princesse en ressort sérieusement ébranlé.

Coupe Spéciale – L’injustice a frappé la jeune héritière du Royaume Champignon, atteinte par une carapace à épines dans la dernière ligne droite du Château de Bowser. Le classement de la princesse en ressort sérieusement ébranlé.

Une course pavée d’irrégularités

Le Mario Karting professionnel est, de notoriété publique, une discipline cruelle. Et si les récompenses sont à la hauteur des risques pris par les pilotes, certains accidents se limitent en revanche à la déloyauté pure et simple. Ce que confirme une fois de plus le drame vécu hier par la princesse Peach.

Alors qu’elle a réalisé un sans faute sur les deux premiers circuits, caracolant en tête  de « Jungle Dino Dino » sans jamais être inquiétée, la princesse peut en effet aborder le légendaire « Château de Bowser » avec une relative sérénité. Dès le second tour, pourtant, la course se révèle pavée d’irrégularités : éclairs à répétition, carapaces vertes anormalement précises, favoritisme dans l’attribution des étoiles d’invincibilité…

Des soupçons de dopage font même  jour : « Malgré sa taille ridicule, ce roquet de Toad a réussi à me faire rater mon saut du 1er tour, me précipitant dans la lave », rumine la princesse avec une amertume qu’on ne lui connaît pas.

« Pour moi c’était gagné »

Un enchaînement de champignons dorés permet pourtant à Peach d’effectuer une remontée aussi brutale que spectaculaire. En pénétrant dans la dernière ligne droite avec encore un boost en réserve, elle est au coude à coude avec Donkey Kong qui, plus lourd, ne pourra tenir la distance.

« Pour moi c’était gagné », se désole la jeune héritière. Car la ligne d’arrivée est déjà en vue lorsque un bruissement d’ailes se fait entendre : une carapace à épines, ou carapace bleue dans le jargon, vient planer puis s’écraser sur le primate, encore en première position au moment du tir. C’est alors une descente aux enfers impitoyable pour la princesse : prise dans l’explosion, percutée jusqu’à la sortie de piste par les autres coureurs, elle franchit piteusement le damier à la 8ème et dernière place.

Reléguée en 5ème position du classement général avec plus qu’une course pour corriger le tir, Peach va donc devoir se battre bec et ongles pour prétendre au podium. Et profiter de toutes les opportunités qu’offre la « Route Arc-en-Ciel », circuit de tous les possibles… et de tous les dangers.

La Rédaction

Publicité
Publicité