Retour de Dragon Ball : Ce qu’il faut retenir de l’interview de Sangoku au 20h de TF1

52 Publié le 29/04/2015 par La Rédaction

Le célèbre combattant, Sangoku (ou Son Gokû), a choisi le journal de Gilles Bouleau pour sa première interview à la télévision depuis l’annonce du retour de Dragon Ball en série animée.

L’entretien, d’une dizaine de minutes diffusé en fin de JT, s’est voulu détendu et courtois. Voici ce qu’il faut retenir de ce moment lors duquel le Saiyan s’est montré ouvert et souriant.

Le célèbre combattant, Sangoku (ou Son Gokû), a choisi le journal de Gilles Bouleau pour sa première interview à la télévision depuis l’annonce du retour de Dragon Ball en série animée.

L’entretien, d’une dizaine de minutes diffusé en fin de JT, s’est voulu détendu et courtois. Voici ce qu’il faut retenir de ce moment lors duquel le Saiyan s’est montré ouvert et souriant.

Sur son rôle

18 ans que les fans attendaient ça depuis la fin de Dragon Ball Z. Sangoku confie avoir beaucoup discuté avec Akira Toriyama, le créateur du manga, avant d’accepter un come-back avec cette suite baptisée Dragon Ball Super. « C’était compliqué. Je ne voulais pas décevoir les fans. Alors avec Akira, on a planifié tout un programme de remise en forme pour que je sois physiquement au niveau. Salle du temps, entraînement avec gravité renforcée, bras de fer avec M.Popo, il a fallu reprendre les bases. » a t-il expliqué au présentateur de TF1.

Sur ses futurs combats

« En toute honnêteté, je ne sais pas encore contre qui je vais me battre. Pour tout vous dire, chaque combat se fait dans les conditions réelles pour plus de réalisme à l’image. Quand vous voyez un Genki Dama à l’écran, c’est vraiment un Genki Dama que je fais. » explique Goku avant de renchérir : « Il faut savoir que Végéta, par exemple, réalise des dizaines de véritables Final Flash qui ne sont pas conservés au montage. »

Sur ses possibles nouvelles transformations

« Aucune spoil ! », lance l‘expert en Kaméhaméha, qui refuse de « gâcher la surprise ». Il réfute même certaines théories qu’il juge farfelues : « Après ma dernière transformation avec les cheveux bleus, j’ai lu sur le net que, pour ma prochaine transformation, j’aurais deux queues de singe qui pousseraient sur les sourcils et que je perdrais mes cheveux comme Krilin. C’est tout simplement faux. »

Sur ses relations avec Chichi

Sangoku indique que beaucoup de rumeurs ont également circulé sur le couple qu’il incarne à la ville comme à l’écran avec Chichi. « On m’a prêté une aventure avec Bulma. J’ai même vu un article dans un torchon affirmer que j’étais gay et que j’avais passé des vacances en amoureux avec Yamcha. Là encore ce n’est que calomnie. », assure-t-il, précisant que « Sangoten attend un petit frère. »

Sur son action auprès des orphelins namekians

Gilles Bouleau termine cette interview de Sangoku en rappelant l’implication de ce dernier auprès des enfants originaires de Namek qui ont perdu leurs parents à cause des massacres perpétrés par Freezer. « Ça prend du temps. La plupart de ces enfants ne savent faire qu’allonger leurs membres ou pondre des œufs par la bouche. Ce qu’on essaie de faire avec l’association « Un sourire pour Namek », c’est de leur offrir tous les outils pour apprendre à lire et à trouver un métier, et plus largement un sens à leur vie. »

La Rédaction

Photo: Capture d’écran YouTube

Publicité
Publicité