Abou Bakr al-Baghdadi « grièvement blessé » par les critiques de sa maman

35 Publié le 04/05/2015 par La Rédaction

Selon de nombreuses sources présentes en Irak, le leader de l’État Islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, a été « sérieusement blessé » en découvrant une interview de sa maman publiée dans la presse irakienne cette semaine. Reportage. « Un fils indigne » En convalescence dans un hôpital irakien suite à un raid aérien américain, Abou Bakr […]

Selon de nombreuses sources présentes en Irak, le leader de l’État Islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, a été « sérieusement blessé » en découvrant une interview de sa maman publiée dans la presse irakienne cette semaine. Reportage.

« Un fils indigne »

En convalescence dans un hôpital irakien suite à un raid aérien américain, Abou Bakr al-Baghdadi a, d’après plusieurs témoignages, découvert l’interview choc de sa maman au plus mauvais moment. Le calife auto-proclamé a été touché au visage par une série de critiques sur son comportement avant de recevoir un « fils indigne » en pleine poitrine et de s’écrouler.

Il faut dire que la mère de Abou Bakr al-Baghdadi n’y est pas allée avec le dos de la cuillère. Interrogée sur l’enfance du terroriste, la maman en colère dit ne pas reconnaître son fils et voir aujourd’hui en lui un véritable monstre. « Abou n’était pas comme ça tout petit. C’était un enfant gentil, un peu complexé par son poids et la taille de ses sourcils à l’adolescence. Mais rien à voir avec la bête que je vois aujourd’hui » a-t-elle répondu.

La maman d’Abou Bakr al-Baghdadi dit ne pas se reconnaître dans le discours de son fils, notamment sur la question des femmes et glissant au passage quelques détails embarrassants pour le djihadiste. « Il est loin des valeurs de respect que nous lui avons enseignées avec son père. Mais il a toujours été terrorisé par les femmes parce qu’elles le rejetaient à cause de sa laideur » a expliqué la maman, précisant que son fils était resté vierge jusqu’à l’âge de 38 ans.

Les dégâts provoqués par l’interview de la maman d’Abou Bakr al-Baghdadi pourraient amener l’état major de l’armée américaine à changer de stratégie. De nombreuses sources rapportent même que l’armée prépare dans le plus grand secret une interview de la chèvre avec laquelle le chef de l’état islamique est sorti pendant ses sept années de lycée.

La Rédaction

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité