Charles Aznavour de retour sur scène : « Si je ne m’enrichis pas, je meurs. »

21 Publié le 05/05/2015 par La Rédaction

A 90 ans, le chanteur sort un nouvel album. Dans une interview confession à Gala, l’infatigable artiste revient sur sa carrière, sur sa vision de la chanson française et sur sa passion de toujours : l’argent.



A 90 ans, le chanteur sort un nouvel album. Dans une interview confession à Gala, l’infatigable artiste revient sur sa carrière, sur sa vision de la chanson française et sur sa passion de toujours : l’argent.



« Le matin, je me lève et je pense à mon compte courant »

Le Sinatra français s’apprête à revenir sur le devant de la scène. Sa motivation ? Bien loin d’un simple élan artistique, c’est l’appât du gain qui lui donne encore la force de chanter comme le raconte Charles Aznavour : « Si je ne m’enrichis pas, je meurs. A chaque rentrée d’argent, c’est mon sang qui se réchauffe. »


L’artiste revient ensuite sur son point de vue à propos de la nouvelle génération de la chanson française : « Il y a des vrais talents mais beaucoup pensent que l’on peut devenir riche du jour au lendemain. Peu ont la patience d’amasser les euros les uns après les autres jusqu’à l’ISF. »

Charles Aznavour explique ensuite que la recherche du confort financier doit être une passion de tous les instants à ses yeux : « Vous savez, le matin je me lève et je pense à mon compte courant. Il faut aussi savoir se remettre en cause et se dire « Oui je suis un artiste mais comment je peux améliorer mes rentrées d’argent ? »

Un projet autour de l’exil fiscal



Le nonagénaire toujours plein de vie annonce même qu’après la sortie de son album en mai il planchera sur une série de duos musicaux pour défendre l’exil fiscal. Un projet sobrement baptisé « Ma Suisse » dans lequel Aznavour devrait collaborer avec Johnny Hallyday ou « de nombreux tennismen français » sans que leurs noms n’aient été communiqués.

La Rédaction

Publicité
Publicité