L’enquête du Mickey Énigme du Journal de Mickey n°1892 de septembre 1988 rouverte

28 Publié le 28/05/2015 par La Rédaction

Coup de théâtre dans la presse jeunesse. Après des années de mobilisation sur internet et de contre-enquête, Disney a accepté la demande de plusieurs anciens lecteurs du journal de Mickey concernant la bande dessinée « Mickey Énigme » publiée dans le magazine il y a près de 25 ans. Selon eux, le véritable coupable court toujours tandis qu’un innocent a été arrêté par Mickey et Dingo. Reportage.

Coup de théâtre dans la presse jeunesse. Après des années de mobilisation sur internet et de contre-enquête, Disney a accepté la demande de plusieurs anciens lecteurs du journal de Mickey concernant la bande dessinée « Mickey Énigme » publiée dans le magazine il y a près de 25 ans. Selon eux, le véritable coupable court toujours tandis qu’un innocent a été arrêté par Mickey et Dingo. Reportage.

Qui a vraiment volé le vélo de Emile Machpro dans le Mickey Enigme du journal de Mickey n° 1892 ? Pendant 25 ans, les lecteurs de tous âges ont cru que les deux célèbres enquêteurs Mickey et Dingo tenaient le coupable. Mais plus aujourd’hui.« Il y a trop de zones d’ombre aujourd’hui pour l’affirmer » estime Pierre Alexandre Monffat, 38 ans, qui a créé un collectif pour rassembler les témoignages et points de vue d’anciens lecteurs de l’hebdomadaire. Un collectif qui pétitionne depuis plus de 10 ans sur les réseaux sociaux pour obtenir la réouverture de l’enquête et l’audition du dessinateur de la bande dessinée.

Selon lui, il s’agirait d’une tragique méprise qui a mené un innocent derrière les barreaux. Tout laisse à penser que Mickey et Dingo ont arrêté non pas le voleur mais bel et bien Emile Machpro, le véritable propriétaire du vélo. « S’il avait eu ses papiers d’identité sur lui, tout aurait été plus simple » souligne encore Pierre-Alexandre. « Le malheureux a été condamné à l’époque parce que le fil de son téléphone était juste trop court pour qu’il puisse aller à la fenêtre comme dans son témoignage ». Une affirmation bien trop légère pour le collectif qui a procédé à de nombreuses reconstitutions. « Son témoignage est crédible, Mickey et Dingo ont péché par excès de professionnalisme » estime un autre.

Au-delà de cette affaire, c’est plusieurs dizaines de bd « Mickey Énigme » qui pourraient être concernées. « Mickey et Dingo avaient des emplois du temps très très lourds, ils ne pouvaient pas se concentrer comme ils l’auraient dû sur ces affaires ». Selon le collectif, si une erreur a été constatée, il faut sans doute craindre d’autres terribles erreurs judiciaires de la part de ce dessinateur. Dans l’immédiat, aucun collaborateur ou journaliste du Journal de Mickey n’a souhaité commenter ces informations, refusant de s’exprimer sur une décision de justice en cours.

La Rédaction

Publicité
Publicité