« Mais c’était la Finale quand même » par Manuel Valls, Premier Ministre

99 Publié le 10/06/2015 par La Rédaction

Je constate que, depuis quelques jours, je suis mis en cause par certaines et certains. On me fait le reproche de l’utilisation personnelle d’un appareil de l’Etat pour un déplacement qui n’aurait selon eux rien de professionnel, le tout à la charge des contribuables français.

Je constate que, depuis quelques jours, je suis mis en cause par certaines et certains. On me fait le reproche de l’utilisation personnelle d’un appareil de l’Etat pour un déplacement qui n’aurait selon eux rien de professionnel, le tout à la charge des contribuables français.

On me reproche d’agir de façon égoïste, à l’image de mon principal adversaire qui utilise lui aussi des appareils volants imitant l’oiseau naturel pour des déplacements beaucoup plus réduits et pour un coût exorbitant.

J’entends tout cela et je voudrais vous préciser un détail qui, à mes yeux, semble assez important :

Mais c’était la Finale quand même !

Vous connaissez la difficulté pour obtenir des billets bien placés pour ce genre de rencontre ?! Et comment faire pour arriver assez tôt au stade vu l’affluence ?! Et puis c’est pas tous les jours la Finale ! Devais-je la regarder à la télévision !? Non, la Finale, elle se regarde dans le stade, avec les supporters ! Une seule voix pour encourager les joueurs ! Et quand le virage se met à chanter, c’est tout le stade qui va s’enflammer !

Outre mes deux enfants, j’en ai aussi profité pour amener des amis proches qui avaient comme moi suivi les matchs précédents. Des matchs auxquels nous nous étions déjà rendus  en avion. Car un match de cette envergure c’est tellement mieux avec les amis et la famille.

En plus le match était vraiment bien. Si vous y aviez assisté, vous seriez définitivement de mon avis : ce match était inratable.

C’était la Finale quand même !

Manuel Valls, Premier ministre

Publicité
Publicité