SNCF : il perd la bataille de l’accoudoir en montrant son billet au contrôleur

59 Publié le 17/06/2015 par La Rédaction

Tout allait bien pour Bastien, 26 ans, dans ce train Paris-Nantes jusqu’au passage du contrôleur, qui lui a fait perdre sa place sur l’accoudoir. Une mauvaise aventure qu’il nous raconte, encore sous le choc.

« Comme à chaque voyage en train, j’arrive avec 15 minutes d’avance pour être sûr d’avoir ma précieuse place sur l’accoudoir » nous explique Bastien. Seulement, à l’arrivée du contrôleur, son voisin a dégainé son billet plus vite que lui, l’obligeant à montrer le sien juste après, en enlevant son bras gauche de l’endroit tant convoité : « L’homme à côté de moi a été sans pitié. Il a immédiatement posé son bras sur mon accoudoir. C’était très perturbant, car je n’avais encore jamais ressenti d’envie de meurtre avant ce jour là ».

En effet, selon un sondage, effectuer un trajet sans pouvoir poser son bras sur l’accoudoir est la peur numéro un des Français lorsqu’ils prennent le train, loin devant  « subir un retard », « avoir un accident » et « être assis dans un carré avec une mère et deux enfants en bas âge ».

Après un tel traumatisme, la victime s’est promis de ne plus jamais se faire avoir : « Dorénavant je serai plus vigilant que jamais. Une fois j’ai essayé la première classe, où chacun dispose d’un accoudoir perso, mais l’adrénaline et l’enjeu de la bataille me manquaient. ». Le jeune homme nous confie avoir déjà préféré faire une crise d’hypoglycémie plutôt que de risquer sa place sur l’accoudoir en allant s’acheter un sandwich au wagon bar.

La Rédaction

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité