Bac français– L’Éducation nationale reconnaît avoir pensé aussi que le Tigre Bleu était un animal et non un fleuve

73 Publié le 22/06/2015 par La Rédaction

L’épreuve de Français du baccalauréat 2015 devra être repassée suite à une erreur du ministère de l’Éducation nationale. En effet, les membres du ministère qui avaient sélectionné les textes pour cette épreuve ont admis avoir eux aussi pensé que le désormais fameux Tigre Bleu était un animal et non un fleuve.

L’épreuve de Français du baccalauréat 2015 devra être repassée suite à une erreur du ministère de l’Éducation nationale. En effet, les membres du ministère qui avaient sélectionné les textes pour cette épreuve ont admis avoir eux aussi pensé que le désormais fameux Tigre Bleu était un animal et non un fleuve. « On a vu les réactions des lycéens, au début on a été amusés, puis on a compris que oui, ils avaient raison en fait ». Plusieurs correcteurs se sont replongés dans le livre de Laurent Gaudé et l’auteur lui-même a été sollicité pour s’expliquer. Placé sous protection policière depuis le début de la colère des lycéens, Laurent Gaudé a admis sa responsabilité dans l’emploi de la formule et la regrette amèrement. « Je la trouvais  très belle cette métaphore, je ne me suis jamais rendu compte qu’on pouvait se tromper, tout est de ma faute » a-t-il expliqué, affirmant vivre très mal le fait que par sa faute et une simple facétie littéraire des millions de jeunes ont vu leur avenir brisé net. Et de fait c’est toute l’épreuve qui devra être repassée à la rentrée. Dans l’immédiat, Les responsables de l’épreuve cherchaient déjà un nouveau texte et s’orienteraient vers un passage du livre du Trône de Fer, parlant de Noces Pourpres. Et le ministère de conclure « On dirait que ça parle de mariage, ça ne peut être que quelque chose de sympa et de positif sans malentendu ».

La Rédaction

Mots clés : ,
Publicité
Publicité