La France découvre l’existence de l’espionnage

82 Publié le 24/06/2015 par La Rédaction

Paris – La classe politique était encore sous le choc après les révélations de plusieurs journaux sur l’existence supposée d’un nouveau concept, appelé espionnage. Un concept particulièrement élaboré qui consiste à écouter illégalement ou à intercepter des communications dans le but de surveiller un tiers ou un dirigeant de pays sans son autorisation.

Paris – La classe politique était encore sous le choc après les révélations de plusieurs journaux sur l’existence supposée d’un nouveau concept, appelé espionnage. Un concept particulièrement élaboré qui consiste à écouter illégalement ou à intercepter des communications dans le but de surveiller un tiers ou un dirigeant de pays sans son autorisation. Le système très perfectionné aurait ainsi été utilisé par plusieurs de nos alliés à nos dépends et ce depuis des années. « C’est vraiment dommage. Jusqu’ici quand un des pays alliés découvrait une nouvelle technologie, il en faisait profiter tout le monde. Là, les États-Unis ont tout gardé pour eux » se désole un responsable de Quai d’Orsay. Il apparaît aussi que certains pays pourraient parfois ne pas dire toute la vérité sur leur agissements à l’étranger, voire même classifier des informations jugées sensibles. « Si c’était avéré, cela serait scandaleux et inédit » s’inquiète le Ministre de la défense. D’autres sources annoncent de nouvelles révélations fracassantes comme ces mystérieux individus qui, agissant sous  une fausse identité, récupéreraient et  transmettraient des informations sensibles à une agence de renseignement d’un pays. « Ce dernier cas est peu probable. C’est digne d’un scénario de cinéma » tempère-t-on à l’Elysée.

La Rédaction

Mots clés : ,
Publicité
Publicité