Les pistes envisagées par Canal Plus pour la prochaine saison du Grand Journal

87 Publié le 26/06/2015 par La Rédaction

Alors que ce soir est diffusé la dernière émission de la saison, voici en exclusivité les différentes options envisagées par la chaîne cryptée pour que son émission phare et géniale retrouve ses téléspectateurs face à la concurrence.

Alors que ce soir est diffusé la dernière émission de la saison, voici en exclusivité les différentes options envisagées par la chaîne cryptée pour que son émission phare et géniale retrouve ses téléspectateurs face à la concurrence.

– Utiliser un tigre de Sibérie pour la météo. Le nombre de morsures sur chaque blessé dans le public permet de donner les températures du lendemain.

– Antoine de Caunes voyage dans le temps et co-anime l’émission avec Antoine de Caunes période Nulle Part Ailleurs.

– Les téléspectateurs peuvent décider quel chroniqueur sera mis à mort à l’issue de l’émission en votant sur Internet.

– Chaque soir, un téléspectateur est tiré au sort et il peut à distance faire exploser le plateau à n’importe quel moment de l’émission.

– Le Zapping est désormais diffusé de 19h à 19h45 puis de 20h10 à 20h30.

– L’émission est déplacée à 12h, renommée en La Nouvelle Édition et présentée par Ali Baddou.

– L’invité a désormais droit à 45 secondes de temps de parole au lieu de 15.

– Surprenant tout le monde, Antoine de Caunes et son équipe envahissent la régie de diffusion puis les bureaux de la chaîne, puis d’autres émissions en direct, c’est la folie !

– Avant chaque début d’émission, toute l’équipe s’excuse pour les propos tenus la veille dans l’émission après qu’un chroniqueur a tourné en ridicule une passion ou un thème.

– L’émission met en scène deux villages qui s’affrontent autour de différentes épreuves. Une vachette peut être lâchée le cas échéant pour ajouter du suspense.

– Le Grand Journal s’ouvre et accueille de nouveaux programmes venus d’Internet, offrant une petite chronique à l’équipe du Gorafi News Network.

– L’émission est réduite à une pastille de 2 minutes dans « Le Petit Journal » et appelée « Le Petit Grand Journal ». Au fur et à mesure, l’émission devient un succès. Au bout de trois ans, elle obtient son indépendance et son propre créneau horaire, diffusée juste après le Petit Journal. Dix ans plus tard, le Petit Journal échoue à se renouveler face à un Grand Journal qui redevient le programme de référence.

 La Rédaction

Publicité
Publicité