Une goutte de sueur refuse obstinément de finir dans une raie des fesses

99 Publié le 30/06/2015 par La Rédaction

Conséquence directe de la vague de chaleur, une goutte de sueur s’est formée en ce début d’après-midi. Localisée au milieu du dos, celle-ci refuse dans l’immédiat de continuer de glisser le long de la courbe des reins pour finir sa course dans le bas du dos, à proximité immédiate ou même à l’intérieur de la raie des fesses.

Une situation qui pourrait se prolonger encore plusieurs longues minutes si la goutte de sueur n’accepte pas son destin. Un destin infortuné mais commun à des millions de gouttes de sueur avant elle et après elle, estiment les experts. Selon les spécialistes, chaque année à cette période, ce sont près de 14 millions de litres de sueur qui finissent dans les raies de fesses. « Pourquoi elle s’accroche? Tôt ou tard, elle deviendra un poids encombrant et elle sera épongée, effacée » affirment-ils. De son côté, la goutte se dit vouloir refuser l’inéluctable et l’acceptation tacite de terminer sa vie dans une région aussi peu ragoûtante que le revers odorant et humide d’un caleçon « qui n’a même pas été changé ce matin » souligne-t-elle. Dans l’immédiat, la goutte affirmait être sûre de son bon droit et annonçait  son intention de refroidir sa température interne en signe de protestation pour devenir une longue traînée de sueur froide.

La Rédaction

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité