La NASA découvre des montagnes de prières jamais lues que Dieu cachait sur Pluton

74 Publié le 16/07/2015 par La Rédaction

Houston – La NASA a annoncé ce matin avoir terminé l’analyse de la surface de la planète naine Pluton. Selon les techniciens, la surface de Pluton serait en grande partie constituée de prières adressées à Dieu et que celui-ci a scrupuleusement ignorées et placées ici, dans un endroit relativement éloigné. «

Houston – La NASA a annoncé ce matin avoir terminé l’analyse de la surface de la planète naine Pluton. Selon les techniciens, la surface de Pluton serait en grande partie constituée de prières adressées à Dieu et que celui-ci a scrupuleusement ignorées et placées ici, dans un endroit relativement éloigné. « Il est certain que le choix de Pluton pour le stockage des prières est très ingénieux, il ne devait pas se douter qu’un jour les humains arriveraient jusqu’ici » estime l’agence spatiale américaine. La sonde a révélé ainsi pas moins de plusieurs strates de prières, ce qui représente sans doute plusieurs milliers d’années de demandes adressées aux cieux. « En certains endroits, l’empilement des prières atteint plusieurs kilomètres ». Si certaines parties semblent mieux rangées et organisées en pile et par style de demande, il apparaît que dans le dernier millénaire, les prières ont simplement été entreposées à la va-vite, jetées depuis la haute atmosphère. « Il y a clairement un côté jemenfoutiste, c’est clairement un manque de respect pour toutes les personnes qui ont adressé ces prières et qui n’ont jamais reçu de réponse ». Contacté, le porte-parole de Dieu dément les informations de la NASA mais laisse entendre que « le volume de prières est tant que parfois quelques millions d’entre elles peuvent s’égarer, cela arrive et nos services travaillent aux rapatriement et au traitement des prières ». La NASA a de son côté envisagé que la ceinture d’astéroïdes au-delà de Pluton serait elle aussi en fait entièrement constituée de prières.

La Rédaction

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité