Affaire Balkany : la ville de Levallois-Perret saisie par la justice

144 Publié le 18/08/2015 par La Rédaction

Sale été pour les Balkany. Après leur luxueuse villa Pamplemousse, le moulin Cossy et leur Riad à Marrakech, c’est au tour de la ville de Levallois-Perret d’être saisie par la justice. Reportage.

« Ce qui nous arrive est un scandale. Qu’on nous confisque nos villas et propriétés, passent encore, ce ne sont que quelques millions d’euros. Mais Levallois, vous n’imaginez pas les années de bourrages d’urnes, de pots de vin et de trafics d’influence que cela représente. C’est toute notre vie » déplore Patrick Balkany après la saisie de son fief historique par la justice. Sa femme, Isabelle Balkany, ne décolère pas : « Comme pour tout nos autres biens, Levallois-Perret est un héritage familial qu’on s’est battu pour entretenir. Et on fera tout pour le prouver ».

En effet, d’après l’historien levaloisien et professeur en psychologie de la corruption, Pierre Malard, la ville de Levallois-Perret appartient en effet à la famille Balkany depuis l’an 145 avant Jésus-Christ : « À l’époque l’un des ancêtres de Patrick Balkany avait négocié la propriété de Levallois avec les romains en leur offrant des sacs remplis de sesterces blanchis. On assistait à la naissance de la corruption ».

Les Balkany comptent faire appel de cette décision comme l’explique Patrick Balkany : « En 40 ans de blanchiment et de fraude on n’a jamais mis un pied en prison, ce n’est pas aujourd’hui que ça va commencer. Depuis quand la justice se croit au dessus des Balkany ? ». Du côté de la justice, des sources proches de l’accusation laissent filtrer que le juge songerait fortement à laisser tomber les poursuites et les saisies, effrayé par les années de travail que pourrait lui demander une enquête sérieuse sur les Balkany.

La Rédaction

Publicité
Publicité