Thalys – Nicolas Sarkozy révèle qu’il était le Français anonyme qui a tenté de maîtriser le tireur

77 Publié le 24/08/2015 par La Rédaction

Dans un premier temps, ce courageux Français avait tenté de garder son anonymat mais sous la pression de ses proches, Nicolas Sarkozy a admis son geste. Oui, c’était lui qui est intervenu le premier dans le train. Reportage.

« Je ne sais pas si c’était courageux ou stupide mais quand je l’ai eu en face de moi, je n’ai pas clairement réfléchi à exploiter cela à titre électoral », raconte-t-il. « En passant devant les toilettes, j’ai entendu le bruit caractéristique d’une arme à feu que l’on charge », ajoute l’ancien président qui préfère ne pas dire d’où il tient une telle connaissance des armes à feu. « Il y a des choses que je préfère encore taire car beaucoup de choses sont encore en jeu ».

D’après lui, il a effectué un geste élémentaire, une triple clé de bras sur le présumé terroriste, et avait la situation en main quand les trois militaires américains en permission sont intervenus. « Ils ont plus fait de mal que de bien, je tenais l’homme à la gorge et ils ont dit qu’il suffoquait, ils m’ont fait lâcher prise, la suite vous la connaissez », poursuit l’ancien maire de Neuilly qui refuse de commenter la tournure des événements. À la question comment François Hollande aurait réagi dans une pareille situation, il se contente de souligner que l’actuel président n’était tout simplement pas dans le train. « Où était François Hollande ? Voilà ce que les Français veulent savoir ».

La Rédaction

Publicité
Publicité