Afrique – Trois enfants sur quatre partent à la guerre le ventre vide

95 Publié le 07/09/2015 par La Rédaction

Alors que plus de 200 000 enfants soldats ont effectué leur rentrée dans les milices et organisations armées africaines cette semaine, l’OMS tire la sonnette d’alarme avec un rapport choc. D’après l’organisation qui dépend de l’ONU, ils seraient plus de trois sur quatre à partir au combat sans avoir avalé de petit déjeuner.

Pourtant les nutritionnistes ne cessent de le rappeler, le petit déjeuner reste un repas fondamental pour des enfants qui doivent affronter parfois des journées de plus de 10h. « Nous tentons de sensibiliser les chefs de guerre sur ce sujet-là pour leur faire comprendre qu’un enfant qui n’a pas pris son petit déjeuner sera moins attentif et donc moins efficace au combat », explique David Mascherficht, nutritionniste et co-auteur du rapport.

Le rapport de l’OMS pointe également du doigt le poids de l’équipement des enfants soldats qui doivent soutenir plus de 20 kg de matériel. « On observe une forte augmentation du mal de dos chez ces enfants. C’est même devenu la deuxième pathologie la plus soignée après les blessures par balle et par arme blanche », s’indigne le chercheur.

La majorité des pays africains s’étaient pourtant engagés en signant au mois de janvier dernier la charte des Droits de l’Enfant Soldat, à l’occasion du dernier Sommet de l’Union Africaine.

Publicité
Publicité