La sex-tape des frères Bogdanov montre des choses que l’esprit humain « ne devrait pas voir »

51 Publié le 06/04/2016 par La Rédaction

La vidéo ne dure que 7 minutes, mais elle aurait déjà causé plusieurs AVC dus à son simple visionnage. Appelée « La partie fine d’Igor et Grishka », on y voit les célèbres scientifiques télévisuels dans leur vie sexuelle très spéciale. A tel point que l’expert de la Rédaction, chargé de visionner les sex-tapes des célébrités, est lui aussi, entre la vie et la mort suite à cette expérience. Voici donc les impressions de personnes* qui ont survécu au visionnage que nous avons recueillies.

 

« Je ne veux plus jamais faire l’amour »
Romaric, 28 ans, se considérait lui-même comme un « vicieux », un « queutard », mais ce qu’il a vu dans cette sex-tape a renversé toutes les idées qu’il avait sur le sexe. « J’ai vu des choses que l’esprit humain ne devrait pas voir. Aujourd’hui, plus rien n’a de saveur, et je ne veux plus jamais faire l’amour », lâche-t-il la voix encore tremblante et la tête basse. « Je regrette tellement d’avoir cliqué et regardé jusqu’au bout… Ce qu’ils font… avec leur menton…». Impossible d’en savoir plus.

« Je veux rester en position fœtale et mourir maintenant »
Joackim est en état de choc. Ce jeune franco-allemand de 26 ans est un consommateur « régulier » de films à caractère pornographique, et il a regardé cette sex-tape « pour le fun, pour se marrer quoi ». Mais depuis, il n’a pas quitté sa petite chambre depuis plus de 72h, enroulé dans sa couette. Il ne se lève plus, pas même pour faire ses besoins : « Je veux rester en position fœtale et mourir maintenant. Je ne nettoierai pas mon lit en plus », ont été les dernières phrases de l’entretien.

« J’ai porté plainte et je ne souhaite pas en rester là »
Valérie, 41 ans, a entendu parler de la vidéo par un collègue de bureau. Un soir d’ennui, elle l’a retrouvée sur un site X, et l’a visionnée. Aujourd’hui elle porte plainte contre les Bogdanov. « J’ai porté plainte et je ne souhaite pas en rester là. Je fais des cauchemars chaque nuit depuis cette vidéo : je rêve des Bogdanov et je me réveille en hurlant. Je suis sous antidépresseurs, et je ne vais plus au travail. Je pleure et je voudrais que les Bogdanov payent pour ça ».

Des experts ont pu voir la vidéo et ont constaté « des formes non-euclidiennes » sans en dire plus. La moitié avait saigné des yeux et ne souhaitaient plus en parler, refusant toute question sur le sujet. Interrogés à leur tour, les Bogdanov ont simplement déclaré que cette vidéo relevait « du domaine privé » et que les gens qui l’ont vue « n’ont que ce qu’ils méritent ».

*les noms ont été changés

Par François Collard — Photographie personnelle, CC BY 3.0, 

Mots clés : ,
Publicité
Publicité