Pour ne pas prendre le risque de se tromper, Trump se dit prêt à bombarder la Corée du Nord et du Sud

58 Publié le 31/05/2017 par La Rédaction
© Flickr / Gage Skidmore

Face à la multiplication des tests de missiles balistiques nord-coréens, le président américain s’est dit prêt à la plus grande fermeté. Et, pour ne pas prendre le risque de se tromper, Donald Trump envisage de bombarder la Corée du Nord et du Sud.

 

À Washington, les provocations de Kim Jong-un ne sont pas du tout prises à la légère. En effet, le président américain a déclaré qu’il attendait avec impatience une occasion de tester lui aussi « le gros missile qui fait l’explosion avec le maxi champignon ».

Pour éviter d’exterminer injustement la Corée du Sud, il devient donc vital, pour les conseillers du Président, de trouver une façon de lui expliquer la situation. John Edwards, conseiller spécial pour les Affaires Étrangères se dit optimiste. « Le président arrive à comprendre des concepts primaires comme Gentil et Méchant. Nous essayons de lui expliquer qu’au Sud il y a des amis gentils et au Nord des sortes de mexicains musulmans méchants avec des yeux bizarres. Honnêtement, je pense que ça peut marcher ».

S’il n’est pas interdit d’espérer que Donald Trump parvienne un jour à une compréhension plus fine des enjeux géopolitiques internationaux, force est toutefois de constater que, pour ses conseillers, le chemin à parcourir reste long. En effet, selon des sources proches du président, celui-ci serait encore intimement persuadé que la terre tourne autour de sa résidence de Mar-a-Lago.

Publicité
Publicité