L’agence spatiale saoudienne va envoyer sa première femme astronaute dans la cuisine de ses locaux

116 Publié le 29/06/2017 par La Rédaction
© 3DSculptor

RIYAD – Mansour Al-Afik Benali, le porte-parole de l’agence spatiale saoudienne, ne cache pas sa fierté. Dans une semaine jour pour jour, l’agence enverra pour la première fois une femme astronaute dans la cuisine de ses locaux, une tâche qui était jusqu’ici exclusivement réservée à des enfants immigrés du Bangladesh agés de 9 à 12 ans.

 

Jamila va pouvoir mettre en pratique son entraînement physique de haut niveau dans tout un tas de situations périlleuses”, se réjouit d’avance Mansour. “Que ce soit la préparation d’un tajine aux pruneaux ou pour trouver le point d’ébullition de la sauce d’un Osso Bucco, son mental sera mis à rude épreuve”, frétille-t-il d’excitation tout en torsadant sa moustache. “Elle est d’ailleurs très impatiente de commencer”, stipule-t-il à la place de l’astronaute qui, malgré sa présence dans le fond de la pièce, cachée derrière une commode en noyer, n’a pas été autorisée à parler.

Cependant, si Jamila intègre la prestigieuse équipe de la cantine de l’agence spatiale, elle n’échappera pas pour autant à la hiérarchie déjà en place et devra faire ses preuves pour évoluer. Ainsi, elle sera placée sous la tutelle de Prabhakar, 11 ans, l’un des commis, et située dans l’organigramme juste en dessous de Tonnerre Foudroyant, le faucon domestique, mascotte de l’organisation, et au-dessus de Willy, un ficus verdoyant de 85 cm.

Enfin, si l’expérience s’avère satisfaisante, Mansour confie que l’agence d’exploration galactique pourrait bien l’envoyer sur des missions plus importantes. Selon l’homme à l’épaisse moustache, Jamila pourrait être envoyée à bord de la prochaine fusée direction l’ISS, afin d’y faire le ménage juste avant le décollage.

Publicité
Publicité