France : la recherche sur l’intelligence artificielle aboutit à un nouveau porte-clés lumineux

40 Publié le 10/04/2018 par La Rédaction
Crédits :prill

La France n’a pas dit son dernier mot dans la guerre de l’intelligence artificielle. Afin de concurrencer ses rivaux outre-Atlantique, Emmanuel Macron a d’ores et déjà annoncé que des chercheurs français avaient mis au point un tout nouveau porte-clés lumineux qui sera présenté au CES de Las Vegas en 2019. Reportage.

De l’extérieur, ce n’est qu’un modeste boîtier en plastique et pourtant, c’est le fruit de cinq longues années de travail. Conçu par des équipes de chercheurs du CNRS, ce tout nouveau porte-clés lumineux a mobilisé d’importants moyens ainsi que l’aide de plusieurs professeurs de technologie -dits “profs de techno”– surqualifiés de la banlieue parisienne. “Nous avions toutes les capacités intellectuelles nécessaires, Mais il nous fallait passer à la pratique pour concevoir les prototypes, réaliser les soudures et concevoir les circuits, d’où le travail rapproché avec plusieurs élèves de 6ème” explique Cédric Villani.

Une dizaine d’heures d’autonomie et trois coloris

Ce travail a porté ses fruits. Déjà testé en version bêta dans plusieurs kermesses de la banlieue parisienne, ce “porte-clés 2.0”, comme l’appellent familièrement les chercheurs, s’est rapidement imposé comme une innovation majeure. “Avec plus de dix heures d’autonomie et disponible dans trois coloris – rouge, vert et bleu cyan – c’est un petit bijou de technologie qui a su satisfaire toutes les attentes et devrait faire trembler les grands de la Silicon Valley” explique Laurent Alexandre, fondateur de Doctissimo et expert en intelligence artificielle.

Une nouvelle qui tombe à point nommé dans un contexte où la France est de plus en plus raillée pour son manque d’inventivité dans ce domaine. “Aujourd’hui, la France prouve qu’elle n’est plus à la traîne, explique Cédric Villani en exhibant fièrement un porte-clés à l’effigie d’Emmanuel Macron à sa ceinture. Et nous ne comptons pas nous arrêter en si bon chemin”. Next-step ? La conception d’un tout nouvel aimant connecté “qui devrait nous permettre de facilement concurrencer les GAFA mais aussi les BATX chinois” explique-t-il, tandis qu’une fumée noire commence à s’échapper de son porte-clés.

Publicité
Publicité