Les canards inquiets de l’augmentation du prix du baril de miettes de pain

56 Publié le 27/06/2018 par La Rédaction
Crédits :Kanmu

Depuis plusieurs mois, le prix du baril de miettes de pain s’est complètement envolé, une situation qui inquiète beaucoup dans la canard-sphère.

C’est ce que les experts appellent déjà « la crise de la miette ».
A l’origine de cette flambée des prix : l’instabilité dans une large zone Nord-Est du panier à pain ou les miettes sont normalement produites et entreposées. Un véritable imbroglio géopolitique dont les canards font les frais. Pour résumer : les fourmis ont envahi la zone, obligeant les humains à se débarrasser des miettes plus rapidement en les jetant par la fenêtre. Par ricochet, la miette de pain se faisant plus rare, son prix s’est tout naturellement envolé.

Autour du lac de Daumesnil, les plus anciens tentent de rassurer les plus jeunes. « C’est pas la première crise, on avait déjà vu une augmentation en 1970 lors du grand choc de la fougasse » témoigne Rufio, un col vert. L’arrêt de la consommation de la fougasse par les humains, première productrice de miettes à l’époque avec 45 % de la production totale contre 35 % pour la baguette et 20 % pour les autres pains de table, avait plongé les canards dans une crise sans précédent.

Aujourd’hui, les premières retombées se font déjà sentir sur la population des canards. Et la colère gronde. « Je dois faire au moins 12 heures par jour pour quelques miettes. J’ai 6 canetons à charge. Les touristes des buttes Chaumont, de la Seine à saint Michel et du canal de l’Ourcq… Tout ça c’est la faute de Macron. Je voterai Marine Le Pen ou Mélenchon la prochaine fois » nous confie Christophine avant de plonger dans la vase.

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité