Christophe Castaner dessine un pentagramme au sol pour entrer en contact et demander de l’aide à Charles Pasqua

65 Publié le 05/12/2018 par La Rédaction
Par mustapha ben m'barek — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=45456067

Paris – Les conseillers de Christophe Castaner ont surpris le ministre de l’Intérieur en pleine séance de spiritisme ce matin. En effet, selon lui, il essayait d’entrer en contact avec les mânes de Charles Pasqua pour qu’il lui explique la marche à suivre face aux violences à venir de samedi. Reportage.

« Oh grand Charles, viens à mon secours » a hurlé Christophe Castaner tout en répandant sur le sol un peu de sang d’une brebis fraîchement tuée. « Toi qui es dans l’Au-Delà, aux côtés de Marcellin et Poniatowski dis moi comment mettre fin aux règnes des casseurs ! Donne moi ta force pour accomplir mon ministère et protéger la République !» a-t-il ajouté tout en entrant dans le pentagramme tracé avec du sel béni tandis qu’une étrange nuée orageuse a soudain recouvert la place Beauveau, plongeant le quartier dans l’obscurité. « Je l’entends, il est là, Charles, parle, parle ! « . Les fenêtres du ministère se sont alors ouvertes brutalement sous l’effet de puissants courants d’air, les tiroirs des bureaux ont projeté des dizaines de feuilles volantes partout dans les pièces et un éclair puissant a zébré le ciel.

Puis Christophe Castagner s’est entaillé la main, laissant couler un peu de sang sur un tonfa. « J’attends ta parole grand Charles, guides moi ! » a-t-il alors hurlé tandis que l’orage redoublait à l’extérieur. Selon plusieurs sources contradictoires, à travers les puissantes bourrasques de vent glacial teintées « d’une forte odeur de gaz lacrymogène  l’on aurait entendu une voix avec un fort accent corse dire : « J’ai jamais parlé de mon vivant, c’est pas de ma mort que je vais commencer ».

En vente partout La Boîte à Quiz du Gorafi https://amzn.to/2BNAacP et l’Almanach du Gorafi https://amzn.to/2zEa4Yh

Publicité
Publicité