Marlène Schiappa exige les noms de ceux qui ont dit du mal de Macron à la soirée du Nouvel An

66 Publié le 11/01/2019 par La Rédaction
Par Nantilus — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=59326774

La secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes a invité tous les Français à livrer les noms de ceux qui ont critiqué le président de la République lors du réveillon de la Saint-Sylvestre.

Marlène Schiappa ne veut pas que les critiques à l’encontre du président lors de la soirée du Nouvel An restent impunies. « L’alcool n’excuse pas tout, il y a des limites à ne pas franchir ! » s’est indignée la secrétaire d’Etat sur France Info avant d’ajouter : « donner un avis négatif sur le président de la République, c’est un acte délictueux, de violence gratuite ». Un numéro vert sera donc mis en place dès lundi prochain pour que chaque Français puisse dénoncer les opposants d’Emmanuel Macron.

Marlène Schiappa s’est également déclarée favorable à la suspension du jour de l’An, qu’elle a qualifié «d’illégal », « dans la mesure où il est complice des factieux qui cherchent à nuire au chef de l’Etat ». Puis de conclure sur ce sujet : « Car qui finance le jour de l’An, des puissances étrangères ? La Saint-Sylvestre, ça ne vous évoque rien ? Le même nom que Sylvestre 1er d’Antioche, patriarche orthodoxe, comme par hasard, de tout l’Orient ? »

La secrétaire d’Etat a terminé son intervention en promettant d’identifier les personnes qui n’ont voté pour le président ni au premier ni au deuxième tour. Ces dernières pourraient se voir proposer un mystérieux stage à Alep.

En vente partout La Boîte à Quiz du Gorafi https://amzn.to/2BNAacP et l’Almanach du Gorafi https://amzn.to/2zEa4Yh

Publicité
Publicité