Connect with us

Société

Pour lutter contre les pickpockets la RATP va mettre en place des bornes de "prêt-à-voler"

Afin de lutter contre les pickpockets et autres kleptomanes la RATP va tester un système destiné à faire baisser le nombre de vols dans les transports en commun, en lançant des bornes de « prêt-à-voler ». Explications.

Published

on

C’est une initiative qui risque de ne pas laisser indifférent. Afin de lutter contre les pickpockets et autres kleptomanes la RATP va tester un nouveau système destiné à faire baisser le nombre de vols dans les transports en commun, des bornes de « prêt-à-voler » où les kleptomanes pourront enfin assouvir leur besoin de voler sans s’en prendre aux autres voyageurs. Explications.
Aider et prévenir les kleptomanes
Selon une étude belge, plus de 25% des vols dans les transports en commun sont le fait de kleptomanes. Partant de ce constat la RATP a décidé d’ouvrir les premières bornes de « prêt-à-voler » en France.  Ce système déjà testé avec succès en Belgique et en Allemagne a permis de faire baisser de manière significative le nombre de vol dans les transports. « Les bornes sont équipées d’appareils de peu de valeur mais qui suscitent la convoitise. En volant aux bornes de manière contrôlée, le kleptomane ne s’attaquera donc plus au voyageur » explique Julien Bruzeuil, responsable du programme pour la RATP.
D’abord installé dans 3 stations tests, le système devrait être ensuite progressivement élargi à l’ensemble du réseau. Interrogé sur la pertinence du système et son coût, la RATP répond « Plus de la moitié des kleptomanes pathologiques se sentent vite coupables et ramènent les objets volés. Il ne s’agit pas de punir, mais de les aider » .  Et de noter que les autres voleurs ont en Allemagne et en Belgique adopté aussi ce système, où ils ont la possibilité d’être appréhendés par des vigiles et de recevoir un rappel à la loi.

Le Gorafi 

Continue Reading
Advertisement
Advertisement
Advertisement