Connect with us

Politique

Inquiétude après que le gouvernement a proposé une idée qui ne soit pas un énième numéro vert

Paris – Les députés et plusieurs membres du gouvernement étaient dans l’expectative après que le Premier ministre a suggéré une mesure qui pour une fois ne prenait pas la forme d’un numéro vert mais d’une décision construite, suivie, avec des moyens et même du personnel à disposition.

Published

on

« Je ne sais pas quoi faire, je suis pris au dépourvu, jamais je pensais que le gouvernement en viendrait à ce genre d’extrémités » explique un ministre sous le couvert de l’anonymat. Hier, à la surprise générale, Jean Castex a énuméré une série de mesures gouvernementales et aucune d’entre elles n’était un numéro vert. « D’ordinaire, on lance un numéro vert, c’est toujours la procédure, je ne sais pas ce qui est passé par la tête de Jean Castex. Mais c’est un mauvais signe pour l’électorat si le gouvernement se met à faire des trucs constructifs » commente un expert. De son côté, le gouvernement a défendu un projet qui ne passera pas non plus par la création d’un énième comité ministériel ou d’une commission. « C’est insensé, pas de numéro vert, pas de commission, mais qu’est-ce que ça va être après ? Des ministres qui vont devoir rendre des comptes ? Mais quelle anarchie » s’est énervé Pascal Praud sur Cnews. 

Image par Firmbee de Pixabay 

Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement

Les plus consultés