Plusieurs scientifiques affirment que Denver ne serait pas vraiment le dernier dinosaure

53 Publié le 22/08/2017 par La Rédaction

C’est un véritable coup de tonnerre qui vient de frapper l’univers de la paléontologie. Plusieurs chercheurs de l’université de Syracuse aux Etats-Unis avancent que Denver, le célèbre reptile vert, ne serait pas le dernier dinosaure.

Avec sa bonhomie naturelle et son sourire ravageur, Denver n’aurait il pas blousé tout le monde en se faisant passer pour le dernier dinosaure ? C’est en tout cas ce que semble croire une équipe de chercheurs américains. Au début de cette aventure, ces fameuses paroles qui hantent Steve et son équipe de chercheurs à l’université de Syracuse à New-York : Denver, le dernier dinosaure, c’est mon ami mais bien plus encore. « Pendant 30 ans les paléontologues s’étaient accordés sur ses paroles. Mais pour moi, quelque chose clochait dans cette histoire. »

Steve commence alors sa croisade mais rapidement il réalise que ses questions dérangent. « Les tortues sont également des dinosaures, plus vieilles que Denver en soi. Mais personne ne veut attaquer Denver car tout le monde aime Denver. Il met dans votre vie un peu plus de bonheur avec son grand sourire mielleux et ses lunettes de soleil posées nonchalamment sur ses sourcils. Personne ne peut attaquer un dinosaure aussi cool qui fait du skate et de la guitare électrique » Il est vrai que l’idole des années 90 bénéficiait jusqu’alors d’une aura le rendant quasi intouchable. En 1998, Michel Bournier, un paléontologue Français, avait également émis des doutes sur son titre de « Dernier Dinosaure » ; il mourait noyé dans un lac dans des conditions plus qu’étranges deux semaines plus tard.

Mais Steve, loin d’être intimidé, continue son enquête et grâce à l’appui de journalistes scientifiques, il réussit à faire paraître un article dans le très sérieux « Journal of Vertebrate Pelontholgy ». qui a un retentissement immédiat.

C’est un nouveau coup porté à la réputation du célèbre Dinosaure alors que les 4 adolescents californiens – Wally, Jeremy, Charlie et Mario – qui jouaient avec lui dans la série, avaient déjà défrayé la chronique en témoignant sur la face caché du géant vert au mois de mars dernier. Ils avaient notamment dénoncé son comportement odieux dans les loges, son addiction au crack, ses coups de colère sur les plateaux de tournages mais surtout son penchant pour les assistants mineurs. Une fois de plus, un portrait bien loin du plus gentil des animaux venu de la torride et ancienne jungle.

Publicité
Publicité