Volkswagen avoue avoir placé des moteurs Diesel sur des voitures à pédales pour enfants

50 Publié le 22/10/2015 par La Rédaction

Nouveau rebondissement dans l’affaire Volkswagen avec le mea culpa de la part du nouveau PDG de la firme allemande ce matin. Matthias Müller a annoncé que des moteurs Diesel ont été installés sur des voitures à pédales commercialisées aux États-Unis et estampillées Volkswagen. Reportage.

 

L’affaire révélée par la même ONG qui avait alerté l’opinion sur les moteurs trafiqués du constructeur automobile pourrait une nouvelle fois faire plonger le cours de l’action Volkswagen. « Nous avons comparé les taux de pollution des modèles européen et américain des voitures à pédales Volkswagen et nous sommes arrivés à des résultats très différents » a expliqué Francisco Posada Sanchez, qui a mené les tests en laboratoire.

D’après le chercheur, les modèles américains produiraient entre 15 et 25 fois plus de gaz polluants que la norme fixée aux États-Unis. Des chiffres qui ont poussé Francisco Posada Sanchez à regarder de plus près la mécanique des voitures à pédales Volkswagen et à y découvrir un moteur Diesel dissimulé au niveau du pédalier et un pot d’échappement à la place de la sonnette.

Des ingénieurs allemands ont révélé être derrière les modifications apportées aux voitures à pédales avant d’être placés en examen dans la foulée. « On a peut-être poussé un peu trop loin le réalisme. Mais franchement, quand vous voyez l’aspect des voitures à pédales traditionnelles, c’est un peu la honte de conduire ça. Même pour un enfant » a expliqué l’un d’entre eux.

De nouvelles analyses sont actuellement en cours pour vérifier qu’un réservoir de nitroglycérine n’a pas été installé dans la remorque située derrière le siège conducteur.

Mots clés :
Publicité
Publicité