L’homme qui ne savait pas dire non vient de donner son deuxième rein

111 Publié le 23/06/2017 par La Rédaction
© jankuenzel

La forme négative lui est inconnue. Tristan Didier, 38 ans, possède une condition bien particulière : il est incapable de dire non. Une forme de complaisance qui peut paraître anecdotique, mais dont les conséquences peuvent s’avérer plus complexes que prévu. Retour sur son parcours.

 

C’est en 1999 que Tristan prend conscience de sa condition lorsque, ayant pourtant de bons goûts musicaux, il accepte d’accompagner une amie à un concert d’Alliage et propose spontanément de payer les billets. Ainsi, bien que toute chose en son for intérieur l’en dissuade vivement, il répond sympathiquement : “Oui avec plaisir, prends ma carte bleue si tu veux. On y va avec ma voiture ?”.

Très vite, les choses s’enchaînent pour l’homme qui acquiesce à toute proposition. De ce tatouage tribal sur le biceps, aux déménagements d’un inconnu habitant au 8ème sans ascenseur, jusqu’à l’achat de ce manoir en Corrèze alors qu’il entrait dans une agence immobilière uniquement pour demander l’heure,Tristan dit oui à tout.

Pas de problème”, répond l’intéressé depuis la salle de réanimation, alors que nous lui proposons une interview 30 minutes après son intervention. “Ce deuxième rein m’aurait probablement été utile mais ce chirurgien coréen rencontré dans le hall du Novotel Séoul avait l’air d’en avoir plus besoin que moi”, explique-t-il. “Honnêtement, je préfère savoir mon organe revendu sur le marché noir asiatique plutôt que dans mon abdomen à faire tranquillement tourner mon organisme”, justifie celui qui avait déjà donné son premier rein et l’un de ses poumons à une vieille dame dans le métro, juste après lui avoir cédé sa place assise.

Si Tristan ne semble pas mécontent du rein artificiel qu’il a reçu en remplacement, il avoue néanmoins qu’il souhaite travailler sur lui-même et apprendre à refuser certaines choses qui ne lui seraient pas profitables. Aux dernières nouvelles, l’acquiesceur en série réussissait à dire non à son ex-femme qui lui demandait d’emprunter sa voiture pour la énième fois, avant de lui proposer finalement d’en acheter une neuve à ses frais.

Mots clés : , , , ,
Publicité
Publicité