Après la démission de Nicolas Hulot, Emmanuel Macron renonce au lancement de l’écologie en bourse

21 Publié le 28/08/2018 par La Rédaction
By Kremlin.ru, CC BY 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=65134484

L’annonce de Nicolas Hulot de quitter le ministère de la Transition écologique et solidaire a contraint le président de la République à annuler son projet de lancer l’écologie en bourse.

« Ça allait être une entrée en bourse étourdissante, tout le monde attendait ça. On préparait même, en secret, une Une sur le sujet, la rédaction était en pleine ébullition » nous confie Vincent Beaufils, directeur de la rédaction du magazine économique « Challenges » à propos du projet d’Emmanuel Macron de lancer l’écologie en bourse. Projet avorté depuis la démission de Nicolas Hulot.

En off, le président lui-même semble désemparé : « Sapristi, c’était l’occasion ou jamais de montrer aux Français traders que l’écologie était au cœur de notre projet. La conscience verte au CAC 40, ça allait rapporter un pognon de dingue, autre chose que des shampoings Ushuaïa aux senteurs croquignolesques ! ».

Finalement, Emmanuel Macron a décidé de vendre l’écologie aux enchères chez Sotheby’s comme antiquité « qu’il faut conserver en souvenir ». Il se dit que le milliardaire Bernard Arnault serait prêt à faire une offre phénoménale pour s’offrir l’écologie, puis l’exposer à la Fondation Louis Vuitton.

Publicité
Publicité