Les pompiers autorisés à manifester uniquement en cas d’incendie

0 Publié le 22/10/2019 par La Rédaction
Image parDavid Mark de Pixabay

Après les affrontements entre pompiers et forces de l’ordre la semaine dernière, le président de la République a annoncé la limitation des manifestations de ces derniers à des cas très précis.

« Je tiens à rassurer l’ensemble des Françaises et des Français, les pompiers auront toujours la possibilité de manifester, c’est un droit et je suis attaché plus que tout à la démocratie » a déclaré Emmanuel Macron en ouverture d’une conférence de presse organisée pour l’occasion. Puis le président de préciser son annonce : « Toutefois, ils ne pourront le faire qu’en cas d’incendie et à condition que celui-ci soit de grande envergure, qu’il se soit propagé sur plus de 5 000 hectares et qu’il ait fait au moins trois morts dont deux d’origine étrangère ». « Enfin, le vent devra souffler du nord-ouest au sud-est à plus de 70 km/h avec des rafales atteignant 110 km/h. Le temps devra être sec et les températures ne devront pas excéder 19 degrés ni descendre en dessous de 0 et être conformes aux normales de saison. Dans tous les autres cas, les rassemblements seront interdits afin de préserver la société du chaos » a-t-il conclu.

Des réactions favorables

Politiques et médias n’ont pas tardé à réagir à cette annonce. Christophe Barbier a salué « l’inégalable sens de la mesure et des responsabilités du président qui n’est pas sans rappeler Churchill et Mandela », Edouard Philippe a déclaré qu’il avait « toute confiance en Christophe Castaner » et ce dernier a regretté « qu’on n’aille pas beaucoup plus loin ». 72% des Français du XVIe arrondissement se sont déclarés favorables à cette mesure. Galvanisé par la popularité de son annonce, Emmanuel Macron a déclaré peu après que « seuls les gilets jaunes gagnant plus de 5000 euros par mois » seraient désormais autorisés à défiler à Paris.

Publicité
Publicité