Najat Vallaud-Belkacem veut instaurer la notation sur 1 et la disparition du 0

95 Publié le 24/09/2015 par La Rédaction

Alors qu’elle avait dans un premier temps démenti préparer un changement de notation, la ministre de l’Education nationale s’est ravisée et a présenté ce matin son nouveau projet.

 

La note n’a donc pas disparu mais la notation sur 20 sera bientôt du passé. Elle sera prochainement remplacée par la notation sur 1, qui présente le triple avantage de donner moins de travail aux professeurs, de lutter contre l’échec scolaire des élèves et de tranquilliser les parents. La ministre entend ainsi « faire disparaître l’angoisse de la note », trop souvent « synonyme de conflit, d’échec ou de découragement » en adjoignant à cette nouvelle notation la suppression du 0. « Le zéro, par son caractère intrinsèquement ségrégationniste, contribue à désolidariser l’apprenant de son groupe classe référent, au risque de le persuader de son infériorité intellectuelle symbolique et codifiée qu’aucune remédiation pensée de manière spiralaire et curriculaire à l’aide d’un outil scripteur ne permettra de résorber, confortant l’élève dans l’idée que l’école serait génératrice d’un jargon inaccessible au profane hors de son milieu constituant. » a sobrement expliqué la ministre, tout en assurant ne pas vouloir céder au « pédagogisme ».

Ne pas renoncer à l’exigence

Najat Vallaud-Belkacem s’est également défendue de vouloir niveler par le bas en donnant à tout le monde la même note. « l’échelonnement des notes existe toujours puisque celles-ci pourront aller de 1 à 0 à l’exception de ce dernier. » Puis cette dernière de préciser : « les quarts de point et les demi-points seront bien sûr interdits, il ne sert à rien de saucissonner les notes ». Mais la ministre ne compte pas s’arrêter là et travaille déjà sur un nouveau projet qui vise à simplifier l’attribution des distinctions lors des conseils de classe. Tout élève devra à l’avenir être distingué, que ce soit de manière positive ou négative. Mais si les félicitations seront maintenues, les encouragements, les compliments et les avertissements seront en revanche supprimés.

Publicité
Publicité