Primaires : pour limiter le nombre de prétendants, les candidats seront obligés de présenter une idée nouvelle

27 Publié le 22/09/2016 par La Rédaction

La nouvelle est tombée ce matin. Les parrainages n’ayant pas suffi à dissuader suffisamment de candidats, ces derniers devront désormais, pour pouvoir se présenter ou se maintenir aux primaires, présenter au moins une idée nouvelle.

Les conditions pour participer à la primaire sont-elles devenues trop contraignantes ? La question qui est sur toutes les lèvres ce matin. « C’est la surenchère » dénonce Alain Juppé. « En politique, il faut plusieurs années voire plusieurs décennies pour trouver une idée nouvelle, alors c’est pas en quelques semaines qu’on va réussir » ajoute-t-il. Si certains, comme Arnaud Montebourg, craignent que des candidats fassent passer des idées éculées pour des idées originales, d’autres, comme François Fillon, n’y voient aucun inconvénient : « Ce débat ne me concerne pas, mon programme fourmille d’idées nouvelles, comme la suppression des 35 heures » explique l’ancien premier ministre.

Cette nouvelle contrainte pose également la question de la validation des idées nouvelles : qui s’en chargera et comment s’assurer de la neutralité du jury ? Pour l’heure, Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé côte Républicains et François Hollande pour le PS se sont déjà portés candidats pour faire partie de la commission chargée de valider les candidatures. « Je promets de mettre toutes les idées nouvelles sous scellé afin qu’aucune ne se perde » a déclaré le maire de Meaux.

Publicité
Publicité