S’inspirant du Stade Français et du Racing, Jean-Michel Aulas annonce la fusion de Lyon et de Saint-Étienne

25 Publié le 15/03/2017 par La Rédaction

Le récent projet de fusion entre le Racing 92 et le Stade Français a donné des idées à d’autres présidents de clubs, et pas seulement dans le rugby. Le président de L’OL, Jean-Michel Aulas, a en effet annoncé son intention de fusionner son club avec celui de l’AS Saint-Étienne.

 

« Il faut parfois savoir dépasser les rivalités pour mieux se retrouver autour de valeurs comme le business et l’argent », a déclaré Jean-Michel Aulas, ce matin, pour justifier son intention de faire fusionner les deux clubs ennemis. « Nous parlons la même langue, celle du football. Nos supporters sont intelligents. Je suis sûr qu’ils sont capables de fraterniser pour mieux détester un autre club », a-t-il ajouté.

En utilisant le stade Geoffroy-Guichard, le club de Lyon pourrait revendre le très onéreux parc OL pour combler ses dettes afin d’en faire une immense salle de bowling. Avec les bénéfices liés à la vente, Jean-Michel Aulas a déjà prévu de faire venir « un grand nom du football européen », sans dévoiler son identité, même si les noms d’Anthony Mounier et de Marouane Chamakh circulent déjà dans la capitale des Gaules.

Interrogé sur les joueurs de Saint-Étienne qu’il conserverait dans l’effectif si le projet de fusion aboutissait, le président de l’OL a répondu dans un sourire : « Sans hésiter, Michel Platini et Jean-Michel Larqué. Dommage qu’ils ne jouent plus ! ». JMA n’est pas le seul à plancher sur un projet de fusion puisque les présidents de Brest et de Toulon se sont contactés plusieurs fois avec l’ambition de « former un club capable de remonter dans l’élite ».

Publicité
Publicité