Horoscope du 27 novembre 2017

28 Publié le 27/11/2017 par La Rédaction

Sagittaire : Oubliez la 4G toute cette semaine, vous serez en EDGE (grand max).

Bélier : Échappant à vos poursuivants sur les docks, vous vous cacherez dans une grande caisse en bois à destination de l’Australie.

Taureau : Un serveur vous regardera avec dédain sous prétexte que vous aurez commandé « un café et un verre d’eau ». Il vous fixera longtemps pour vous faire quitter les lieux et libérer la table.

Gémeaux : Vous rentrerez chez vous un soir et découvrirez des squatteurs. Vous aurez 48h pour les chasser ou vous devrez vivre avec eux (ils sont partageurs, et vous laisseront une petite place sur le canapé).

Cancer : Vous ferez un « resto-basket ».

Lion : L’Etat vous réclamera 800 000 euros. Des fonctionnaires se sont aperçus que votre existence était illégale le mois dernier.

Vierge : Vous vous inscrirez sur Lasallehistoire, la plateforme de rencontres entre célibataires pro-Jean Lassalle.

Balance : Vous découvrirez que votre conjoint adore les blagues de Gad Elmaleh.

Scorpion : Vous devrez vous occuper d’un superbe poney shetland nain. Il sera très doux devant les inconnus, mais deviendra méchant et vicieux avec vous. Il saccagera tout votre logement par exemple. Prenez une assurance adéquate.

Furet : Vous serez élu(e) Miss de votre ville. On vous offrira un bon de réduction pour une bouteille de schnaps.

Sagittaire : Oubliez la 4G toute cette semaine, vous serez en EDGE (grand max).

Capricorne : Vous serez mêlé(e) à un trafic de fausses cartes de parti EN MARCHE. Pour vous faire pardonner, vous devrez regarder des photos de Christophe Castaner TRÈS déçu.

Verseau : On vous emmènera voir un spectacle de chevaux alors que vous êtes hippophobique. Vous gâcherez la soirée de tout le monde en poussant des cris dès qu’un cheval s’approchera de vous, et toute une classe d’enfants vous en voudra beaucoup (c’est leur seul spectacle de l’année parce qu’ils viennent d’une ZEP).

Poissons :Vous serez condamné(e) à verser 5 000 euros de dommages-intérêts à un épicier de nuit parce qu’il vous aura entendu dire “Je vais chez l’arabe” (c’est raciste).

Mots clés :
Publicité
Publicité