Le Conseil d’Etat invalide le bouc de Manuel Valls

49 Publié le 07/02/2018 par La Rédaction
capture d'écran BFMTV

C’est donc la fin du cauchemar pour les millions de Français qui ont subi de plein fouet et pendant des mois le bouc de Manuel Valls à chacune de ses apparitions en public.

Le Conseil d’Etat, qui s’est réuni en urgence afin de statuer sur la validité de ce nouveau look, a fini par trancher : “Le bouc de Manuel Valls devra disparaître dans les prochains jours car il va à l’encontre de tout et de tous.” nous confie Catherine Bergeal, Secrétaire générale de l’institution.

Depuis le mois de mai dernier et l’effondrement du Parti socialiste, Manuel Valls avait décidé de changer du tout au tout en arborant un bouc absolument dégueulasse afin de montrer qu’il avait pris un tournant dans sa vie professionnelle mais également personnelle. La femme de l’ancien Premier ministre, que nous avons réussi à joindre, ne cachait pas sa joie au téléphone : «C’est l’un des plus beaux jours de ma vie, je vivais un enfer depuis des mois. Manuel, lui, ne comprend pas la polémique, il se trouvait bel homme avec ce bouc, il voulait ressembler à Christophe Maé, qu’il adore.”

En 1982, le collier de barbe de Robert Hue sauvé de justesse par le Conseil

Pour rappel, en 1982, Robert Hue avait échappé à la même sanction alors que beaucoup de Français demandaient l’éradication de son collier de barbe. “Pour Robert, c’était différent” nous confie Jean-Marc Sauvé, vice président du Conseil d’Etat. “On savait que dans sa tête, Robert vivait en URSS au milieu des communistes et ne mangeait que du pain et de l’eau. Nous avons donc décidé de le laisser dans son monde avec son collier de barbe. Valls, il fait ça pour provoquer sans aucune raison, alors nous avons sanctionné.”

Le mois prochain, le Conseil d’Etat se penchera sur un autre cas très sensible puisqu’il s’agit de l’accent anglais de Jane Birkin, qui irrite en plus haut lieu alors que la chanteuse vit en France depuis 50 ans cette année.

Publicité
Publicité

49 avis éclairés

14

Francis Hollonde 08/02/2018

Quand la première fois,j’ai vu son bouc…j’en suis devenu chèvre

30

Max 07/02/2018

C’est normal qu’il porte le bouc puisqu’il était l’émissaire de François!

28

Dirtymarchais 07/02/2018

(Avertissement: ce commentaire n’est pas drôle)

M Valls est conscient des affaires sérieuses et des tragédies qui se sont jouées pendant son mandat primoministériel.
Il en porte la gravité. C’est à son honneur. Etre un homme politique en choisissant de croire qu’être un homme politique est être un homme politique aura été son erreur: un homme/femme politique est d’abord un acteur/actrice, raison pour laquelle la plupart restent plus légers et s’accouplent souvent d’ailleurs avec des actrices/acteurs.

Ceci dit, cette focalisation sur un bouc, cela peut bien faire penser à un représentant d’une minorité qui choisit de pointer du doigt la minorité de look pilaire d’un bouc-émissaire pour mieux s’assurer qu’il n’ait pas à souffrir lui-même de discrimination ou murmures blessant…
J’ai moi-même connu une personne demi-NOIRE qui se plaisait à faire bèèèè bèèèè quand arrivait au travail un collègue plus clair avec un bouc.
Bassesse, vilainie d’âme, lâcheté, jalousie, aigreur, il semblerait qu’elles peuvent envahir un DEMI-NOIR, une croche de pauv’cloche.

28

Hum 07/02/2018

Un barbu ça va… trois barbus, c’est des barbouzes.

27

Purfruit De La Fraise 07/02/2018

Stop à la poilophobie ! Yanamarre !

31

Gargouet 07/02/2018

C’est vache quand même, sachant que le conseil d’État n’a jamais invalidé la chèvre de M. Philippe Seguin.

24

Andy Rigeable 07/02/2018

Surement ce que la politique française a généré de pire depuis…

    22

    Andy Rigeable 07/02/2018

    Putain,
    j’trouve pas alors que je sais qui est Pierre Laval.

29

ribouldingue 07/02/2018

Manuel va se retrouver à poil ! surtout si le conseil d’état décide d’engager un recours de plein contentieux ; ce truc fouine partout ; compte en banque, impôts, sécu, assurance etc., pour mettre à genoux celui qui se met à gueuler contre une décision administrative. En général, les administrations s’en servent contre les citoyens lambda ou les petits fonctionnaires. En clair, c’est leur assurance puisque l’état est son propre assureur. Manolo peut se rassurer papa Hollande va le sortir de ce pétrin avec ses petites blagues à la mord moi le nœud. Et puis, entre politichiens on ne se tire pas dans les pattes, c’est l’amitié des copains d’abord . Et le temps que les séniles qui siègent au conseil d’état se réveillent, le bouquetin n’est pas prêt de se raser. Cette belle institution sert de maison de retraite aux anciens présidents VGE, Chirac, Hollande bientôt Jupiter un machin qui coûte un pognon monstre aux contribuables. Le roi disait qu’il ne voulait plus voir un clodo dans la rue d’ici la fin de l’année 2017?  Et si jupiter décidait de loger tous les clodos dans les bâtiments de la république  ce serait enfin une bonne action de la part d’un monarque. Après tout, ces bâtiments appartiennent au peuple.

    31

    Maître Folace 07/02/2018

    Nos vénérables croutons ne siégeraient-ils pas plutôt au conseil constitutionnel, autre instance incontournable des institutions de la V° République.

      30

      Justin Doigt 07/02/2018

      Sans parler du Sénat qui est un vrai fromage dans lequel saucent des vieux croûtons de tous les partis.

17

Adjudant Gerber 07/02/2018

C’est dommage que le Conseil d’Etat ne se soit pas penché en son temps sur l’accent de Charles Pasqua, ni sur la coiffure de Bernard Thibault.

29

Marcojuju 07/02/2018

il s’en cogne… bim 49.3 !!

    27

    Chloé 07/02/2018

    Les invalides, c’est pas dans le 7ème ?

      27

      JMARC 07/02/2018

      si si……………………elle prend par la rocade, elle traverse la place de l’eglise elle continue encore sur 4.5 km et elle tombe face aux invalides dans le 7eme et demi en fait, derrière les terres de Fernand !!

        23

        Calamité Jeanne 08/02/2018

        N’importe nawak ! Un demi, c’est un bock, pas un bouc !

26

The Melon 07/02/2018

Ne s’est-il pas converti à l’islam ?
Il ne faudrait pas que ce bouc éclipse l’éventuelle voile de Brigitte.

    27

    Ravaillac 07/02/2018

    Ce serait le bouquet mystère

22

Maître Folace 07/02/2018

J’imagine que le stagiaire voulait évoquer un « prince Albert », conjonction de moustaches (lèvre supérieure ) et bouc (menton). Anyway, comme dit Trump, notre ex prime minister, comme dit Margaret, arbore une barbe complète (collier+bouc+moustaches) de bourgeois-bohème parisien du plus mauvais aloi qui – contrairement à Pablo Mira – ne lui confère ni la classe ni le charisme de Yann Barthès, parangon du parisianisme le plus débridé.

32

JB 07/02/2018

Ils ont vraiment rien à foutre au Conseil d’Etat ! Ca vaut bien la peine de faire l’ENA pour çà !

    22

    Ravaillac 07/02/2018

    Au prix où c’est payé, ça ou autre chose c’est pareil

25

chamoulaud 07/02/2018

Arrêtons de prendre cet tête de Turc pour un bouc émissaire….

      26

      bec 07/02/2018

      Une certaine parenté avec Romuald !
      Mais Romuald, lui, il aurait mis un caquse…

        27

        Ravaillac 07/02/2018

        C’est Emile Zola caquse

        25

        Justin Doigt 07/02/2018

        Athanase lui a confisqué son casque pour le punir d’avoir utilisé son béret pour son déguisement de Crétin des Alpes.

        24

        Chloé 07/02/2018

        En plus de cette magnifique chorégraphie, Romuald aurait chanté en playback !

        26

        Hum 07/02/2018

        Ça dépend des époques… tiens en 45 par exemple, on n’est pas sûr.

          25

          Maître Folace 07/02/2018

          Je vous jure sur la mémoire de Jo le trembleur qu’à la libération on n’a tondu aucun écureuil. Ils avaient tous été mangés à cause des privations et des tickets de rationnement.

          27

          Nadine Amouk 07/02/2018

          Est-ce que l’écureuil de la Caisse d’Epargne a fait des profits pendant la deuxième guerre mondiale ?

29

Octave Hergebel 07/02/2018

Moi j’avais pensé que c’était Manuel Valls qui était invalidé pour son élection contestable ; ou qu’il était reconnu qu’il était et est encore invalide.
Là, c’est son bouc ? Alors qu’il est une chèvre ?
Rien n’est simple.
Mesdames, dites-vous bien que je ne suis pas invalide, je resterai inflexible à votre service.
Payez-vous du bonheur, ça vous rend meilleure.
Le prix s’oublie…

24

A.Liéné 07/02/2018

C’est la communauté Tweeter qui ne veut plus de sa face de bouc ?

    30

    Klitisse Woude 07/02/2018

    félisi tasion!
    jépeur kilié kontèce tasion
    bonkraj

      25

      Ryu 07/02/2018

      … Ministre. Manuel Valls était premier ministre, je ne vois pas de contestation possible.

    26

    JMARC 07/02/2018

    HA HA !!

    N’IMPORTE QUOI :!!!

    c’est comme si vous vous chauffez avec un lascar et que vous lui dites : « En garde…….. » au lieu de lui sortir un Pit comme les gens normaux !!!

    ARCHI PAS REGLEMENTAIRE !!!

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *