Le Conseil d’Etat invalide le bouc de Manuel Valls

49 Publié le 07/02/2018 par La Rédaction
capture d'écran BFMTV

C’est donc la fin du cauchemar pour les millions de Français qui ont subi de plein fouet et pendant des mois le bouc de Manuel Valls à chacune de ses apparitions en public.

Le Conseil d’Etat, qui s’est réuni en urgence afin de statuer sur la validité de ce nouveau look, a fini par trancher : “Le bouc de Manuel Valls devra disparaître dans les prochains jours car il va à l’encontre de tout et de tous.” nous confie Catherine Bergeal, Secrétaire générale de l’institution.

Depuis le mois de mai dernier et l’effondrement du Parti socialiste, Manuel Valls avait décidé de changer du tout au tout en arborant un bouc absolument dégueulasse afin de montrer qu’il avait pris un tournant dans sa vie professionnelle mais également personnelle. La femme de l’ancien Premier ministre, que nous avons réussi à joindre, ne cachait pas sa joie au téléphone : «C’est l’un des plus beaux jours de ma vie, je vivais un enfer depuis des mois. Manuel, lui, ne comprend pas la polémique, il se trouvait bel homme avec ce bouc, il voulait ressembler à Christophe Maé, qu’il adore.”

En 1982, le collier de barbe de Robert Hue sauvé de justesse par le Conseil

Pour rappel, en 1982, Robert Hue avait échappé à la même sanction alors que beaucoup de Français demandaient l’éradication de son collier de barbe. “Pour Robert, c’était différent” nous confie Jean-Marc Sauvé, vice président du Conseil d’Etat. “On savait que dans sa tête, Robert vivait en URSS au milieu des communistes et ne mangeait que du pain et de l’eau. Nous avons donc décidé de le laisser dans son monde avec son collier de barbe. Valls, il fait ça pour provoquer sans aucune raison, alors nous avons sanctionné.”

Le mois prochain, le Conseil d’Etat se penchera sur un autre cas très sensible puisqu’il s’agit de l’accent anglais de Jane Birkin, qui irrite en plus haut lieu alors que la chanteuse vit en France depuis 50 ans cette année.

Publicité
Publicité