Ne reculant devant aucune audace, un journaliste a l’idée de proposer un article sur Mai 68

28 Publié le 15/05/2018 par La Rédaction
Crédits :Deagreez
Crédits :Deagreez

Un jeune et ingénieux journaliste plein de culot a eu la brillante et audacieuse idée de proposer à sa hiérarchie un papier sur Mai 68, 50 ans après.

Fraîchement diplômé du CFPJ, Alexandre Dart effectue actuellement un stage dans un média généraliste. Ce jeune homme de 23 ans, dont l’esprit d’initiative n’a d’égal que le courage de traiter des sujets que les autres médias n’osent pas aborder, a osé proposer à la rédaction un article sur mai 68. « J’ai vu tout de suite que ce jeune homme avait un grand potentiel et qu’il allait nous aider à sortir de notre zone de confort » explique le rédacteur en chef. « J’aime aller là où on ne m’attend pas et je crois aussi que les Français en ont marre d’entendre toujours parler des mêmes sujets » explique Alexandre avant d’ajouter : « Je travaille beaucoup sur l’originalité de mes titres pour surprendre le lecteur. Pour l’article en question, j’ai pensé à “L’héritage de Mai 68” , je suis assez fier de mon idée ! ».

L’avenir devant lui

Alexandre est ce qu’on peut appeler « un récidiviste » puisqu’il s’était déjà fait remarquer début janvier par deux papiers particulièrement osés sur le testament de Johnny et les cadeaux de Noël arrivés en retard. « Ce gars est un OVNI, il ira très loin » lâche Jayson Tidal, un ancien camarade de promotion. Mais le jeune homme ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et préparerait déjà un autre article particulièrement insolite sur un Festival de cinéma se tenant actuellement sur la Côte d’Azur.

Toujours désireux de sortir des sentiers battus, il songerait également à tourner un reportage sur les premières chaleurs et un autre sur l’achat des fournitures à la rentrée des classes.

Publicité

28 avis éclairés

19

Frédo 16/05/2018

Par contre moi on me refuse un passionnant article sur le 14 octobre 1975 à Poissy-Le-Trou-Du-Cul.

Apparemment faut coucher pour réussir comme journaliste. Moi personne ne veux!

19

MimiAuch 16/05/2018

Il s’est passé un truc en mai 68 ?
Je n’ai retenu que ça : le travail sur ce morceau (et sur le double album blanc) a débuté le 30 mai 1968 (ouais, c’est hypercultureux, les avis éclairés, je sais, je sais).
https://www.youtube.com/watch?v=BGLGzRXY5Bw
Le reste, ce ne sont que quelques carrés de pierre qui ont changé d’emplacement dans des rues de Paris, un boulot de dingue en juin 68 pour les employés municipaux, dont on ne parle jamais, quelle injustice !

    20

    Haricophile 16/05/2018

    Bien sûr qu’il s’est passé un truc en Mai 68 :

    Bien avant « Paris Plage » les parisiens on découvert la plage sous les pavés ! Devant cette merveilleuse découverte, les gens se sont organisés pour retirer les pavés à un certains nombre d’endroits stratégiques et profiter ainsi du bonheur simple de la plage a Paris, tout en jouant a des jeux de construction ou encore à une variante de jeu de boule où il faut envoyer ces projectiles carrés sur la plus longue distance possible sur des cibles mobiles.

    Les zélites détestent le bonheur qui rend incontrôlable le peuple grouillant, de même que la Nature peu propice à l’organisation de leur racket. Ils ont depuis saboté cette source de bonheurs simples en coulant du pétrole solidifié dans toutes les rues. Ils ont de même inventé le concept de « La Crise™ » et développé sur ces surface pétrolifiées l’enfermement volontaire du populo dans des boites de conserves puantes et peu propice aux relations de groupe et au dialogue, ce qui limite les débordements incontrôlés tout en générant de substantiels bénéfices fait sur le dos de la nature et de la démocratie.

    Pour mieux contrôler les masses indisciplinées, ils ont organisé des jeux dans des espaces confinés et surpeuplés nommés stades, avec un outil de décérébration nommé Télé pour les relayer dans toutes les familles, jeux qui par prudence se déroulent avec un objet rond et creux afin de limiter les risques concernant les forces de maintient de l’ordre.

    De nos jours, ce ne sont plus les masses qui jouent a ces jeux de lancer, mes les forces de l’ordre. Société de consommation oblige, ils utilisent des projectiles a usage unique, très toxiques et extrêmement polluants, qui font de nombreux dégâts en s’autodétruisant, dont de nombreux blessés civils et parfois militaires quand ils sont maladroits.

    Si le populo était moins conditionné par les boites-a-crétins et l’auto-enfermement dans les boites de conserves, ils pourraient redécouvrir, avec un peu d’outillage trouvé à Bricocastoramerlin, les joies de la plage a Paris, comme en 68. D’ailleurs c’est peut-être bien dans l’air du temps.

      16

      King Julian 16/05/2018

      Va à Gaza si t’es tenté par la lapidation !

16

ribouldingue 15/05/2018

Le prochain article sera dédié à la perruque ou l’art de la fraude fiscale. Le mieux placé est de loin Jérôme Cahuzac.

18

Gros Tonio 15/05/2018

Ah, on peut enfin voir la chetron du stagiaire.

17

Purfruit_De_La_Fraise 15/05/2018

Personne n’égalera jamais le courage de ce journaliste qui a écrit un magnifique article sur les croquettes du chien de Macron. Personne ! Jamais ! Never !

    15

    DuckySmokeTon 16/05/2018

    Hé Captain, c’est pas Never, c’est Nemo !

14

Hum 15/05/2018

Attention, il est capable de faire un article sur Roland Garros dans les semaines à venir.

21

Galvestone 15/05/2018

C’est sûrement pas le Gorafi qui ferait preuve d’autant de courage journalistique

15

Pie VII, à Rome 15/05/2018

Ah! Mai 68! Certains ont tout tenté pour avoir un 5e jour férié en Mai. C’était bien tenté, et ça nous aurait fait des vacances.

20

Chloé 15/05/2018

on parie qu’il a écrit tout un pavé ?

    16

    Gargouet 15/05/2018

    Sous les pavés la page (de pub) !

      17

      Chloé 15/05/2018

      Sous les pavés, des éléments pris en ôtage par des familles dysfonctionnelles qui les obligent à prendre partie dans des règlements de compte auxquels ils ne comprennent absolument rien et quoiqu’ils disent ou qu’ils fassent c’est jamais assez bien et il faut les punir.

      Ce jeu est nul à chier.

      Joker

      13

      Hum 15/05/2018

      Et pur ceux qui ont quitté la ville pour élever les moutons, après les pavés, l’alpage.

15

le bon sens 15/05/2018

…un Festival de cinéma se tenant actuellement sur la Côte d’Azur… ?

Non je ne vois pas, le festival de Brégançon peut être ?

12

chamoulaud 15/05/2018

J’aimerai bien l’aider pour son article sur Mai 68,non pas que je sois journaliste.Mais je faisais parti de ces petits cons qui ont foutu la merde en Mai 68…J’ai balancé des pavés,monté des barricades,brulé des bagnoles…On n’était pas à Gaza et on ne s’est pas pris de tirs à balles réelles ….C’était la fête…..!

    14

    chamoulaud 15/05/2018

    On a quand même tiré des coups alors qu’on était mineur…mais la décence m’interdit d’en dire plus…!.

    18

    JMARC 15/05/2018

    Putain chalumo sa mere vous avez MILLE ANS sa mère !!!!! et moi qui vous chambrais, je vais plus oser maintenant !!!

13

King Julian 15/05/2018

Preum’s ! hop hop

    14

    King Julian 15/05/2018

    ô rage ô désespoir…

      12

      Furax 15/05/2018

      C’est pô du juste….

    16

    Furax 15/05/2018

    Grilled…. Damned, comme on dit par chez moi.

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *