Dix comportements à éviter pendant la canicule

0 Publié le 11/08/2020 par La Rédaction
Photo by Nitin Dhumal from Pexels

La France traverse actuellement une période de fortes chaleurs, le thermomètre montant par endroit jusqu’à « à ouais, c’est chaud là quand même !» voici une liste de mauvais réflexes à proscrire en période de canicule.

Porter une doudoune
Avec ou sans manches, la doudoune en été reste le fashion faux-pas à éviter pendant la canicule. Vous n’obtiendrez que rires et quolibets et deviendrez la risée des réseaux sociaux puisque même Nikos Aliagas vous consacrera un reportage dans 50 minutes Inside dans lequel on vous appellera « l’autre con ou l’autre conne avec sa doudoune »

Manger plus d’une raclette par jour
Au delà de 35 degrés, l’organisme ne parvient plus à assimiler le fromage à raclette qui finira par ressortir de votre corps sous forme de transpiration, vous rendant irrésistiblement appétissant. Au final, vous vous réveillerez seul, dans un chambre d’hôpital, dans un nouveau monde peuplé de hordes de touristes en bikini qui n’auront d’autre but que de vous dévorer. Et vous l’aurez bien cherché !

Courir un semi-marathon
Courir un semi-marathon en période de canicule a été placé en 2005 sur la liste rouge des idées à la con publiée chaque année par l’Observatoire national de la stupidité. Dans le cas où vous auriez vraiment quelque chose à vous prouver, l’observatoire conseille de remplacer cette activité par un rapport sexuel avec un ou une partenaire pendant dix heures pour obtenir les mêmes effets sur l’organisme.

Être Gérard Depardieu
Être dans la peau de Gérard Depardieu augmente de 400% les effets de la chaleur sur le corps. Pour un été sans complication, il est plutôt recommandé d’être Nathalie Simon ou une assiette de tomates-mozzarella.

Boire de la crème solaire
Remplacer l’eau par de la crème solaire n’est pas une solution pour lutter contre le coup de chaud. Et vous n’obtiendrez rien non plus en vous frictionnant le corps avec un petit côtes-de-Provence rosé bien frais.

Se mettre à l’héroïne
Les anciens vous le diront, il est important de respecter le rythme des saisons en privilégiant l’hiver pour la découverte de nouvelles drogues et en vous réservant l’été pour partir à la recherche nouvelles pratiques sexuelles extrêmes.

S’asperger le corps de miel et courir en rond en chantant « unga-unga-ooh » pour invoquer la pluie
Le dieu de la pluie restera insensible à vos appels puisque il traduira vos paroles par « brouette-brouette-joie » dans sa propre langue, augmentant le risque de voir une pluie de brouette s’abattre sur vous dans l’instant.

Répéter « il fait chaud, non ? » à vos collègues
Il est temps d’éteindre la flamme du lanceur d’alerte qui sommeille en vous. En effet, pendant une vague de chaleur, prononcer cinq fois d’affilée cette phrase devant un collègue de travail provoque la création d’un vortex et l’apparition d’un monstre mi-homme, mi-agrafeuse.

Fumer une chicha en forêt
Pas besoin de vous faire un dessin. Fumer une chicha en forêt augmentent les chances d’être confondu avec un sanglier en train de fumer une chicha par un chasseur. À éviter.

Le Gorafi est gratuit et il doit le rester.
Vous lisez et partagez le Gorafi ?
Vous voulez continuer? Vous en voulez même plus?
Alors pour continuer et nous développer, avec un nouveau site sécurisé, (SANS PUBS pour ceux qui le souhaiteront) de nouvelles vidéos, des podcasts quotidiens
nous avons besoin de vous ! Vous voulez plus de vidéos Gorafi, du podcast, plus de contenus?
Alors n’hésitez pas à nous soutenir !





Ou Via OkPal avec notre partenaire Ulule

Publicité
Publicité