Connect with us

Au delà du Périphérique

Critiqué pour sa gestion des Canadair, le gouvernement achète six grands pistolets à eau

Face aux nombreuses critiques qui s’élèvent de toutes parts, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé que le gouvernement s’apprêtait à acheter six grands pistolets à eau pour venir en aide aux Canadair.

Publié le

 mar 

La polémique ne cessait de s’amplifier depuis plusieurs jours. En raison d’une flotte vieillissante faisant donc l’objet d’une maintenance importante qui immobilise constamment une partie des bombardiers d’eau, la France manquait de Canadair pour faire face aux feux dévastateurs et devait même faire appel à la solidarité européenne pour que lui soient fournis deux avions grecs et deux autres italiens. Mais pour pallier toute difficulté future, le gouvernement s’est montré réactif et a annoncé, par la voix de Gérald Darmanin, l’achat imminent de six grands pistolets à eau. Et pas n’importe lesquels puisque le ministre de l’Intérieur a précisé fièrement qu’ils étaient capables de stocker jusqu’à deux litres d’eau chacun. De quoi faire taire les détracteurs.

Une batterie de mesures

Si cette annonce tonitruante a déjà retourné l’opinion publique, le gouvernement ne compte toutefois pas s’arrêter là. Bien conscient que ces feux de forêt s’inscrivent dans une perspective plus large de réchauffement climatique, il cherche à anticiper les futures catastrophes et à « agir en amont ». C’est pourquoi le gouvernement s’engage à débloquer une enveloppe de près de 3 milliards d’euros pour « lutter contre la chaleur et le vent ». La chaleur en bétonnant 50 à 60% des forêts et le vent en installant une centaine de barres d’immeubles pour freiner son action de 30 à 40% et éviter qu’il s’engouffre à grande vitesse entre les arbres. Enfin, il promet « plus de considération » pour les pompiers qui seront applaudis une fois par mois dès la rentrée.

Image par ariesa66 de Pixabay

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Les plus consultés