Connect with us

Medias

Drop shipping – Magali Berdah vend son âme au diable trois fois le prix d’achat

L’agent d’influenceurs vient sans doute de réaliser son plus gros coup : vendre son âme au diable trois fois le prix d’achat.

Publié le

 mar 

La polémique qui l’oppose au rappeur Booba n’a pas eu raison du sens du business de Magali Berdah. En effet, dans la journée d’hier, la papesse des infleunceurs a confié sur ses réseaux avoir conclu un pacte avec le diable : « Mes amours, je viens de vendre mon âme au diable. Le contrat est signé. Il aura accès à plusieurs de nos codes promos jusqu’à mon décès. C’est un grand jour pour ma société, ma carrière et ma vie de manière générale. Je suis fière de moi et de ce qu’on traverse ensemble ». 

Seulement, quelques heures après l’achat, Médiapart a enquêté et révélé que l’âme de Magali Berdah, que le diable venait d’acheter à prix d’or, était aussi en vente sur Wish, à trois fois moins cher : « Ce ne sont que des mensonges ! Ne croyez pas ce que vous disent les journalistes, ils sont payés par Booba ! Je rassure Monsieur Belzebuth, tout ceci n’est qu’un montage. Et puis, de toute façon, ce qui est acheté est acheté ! ». 

Point de montage pourtant. La patronne de Shauna Events a bel et bien arnaqué le diable avec une technique bien connue dans le milieu : le drop shipping. L’intéressée nie en bloc : « Je ne peux pas avoir vendu une âme de contrefaçon, j’ai une tendinite au bras ! ». Un argument qui ne convainc pas le diable, qui a porté plainte pour « pratiques commerciales trompeuses ». 

Capture d’écran France 2

Lire la suite
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Les plus consultés