Des sans-abris viennent en aide spontanément aux malheureux qui ont passé la nuit dehors pour acheter l’iPhone 6

215 Publié le 19/09/2014 par La Rédaction

Paris – Bel exemple de solidarité comme on aimerait plus en voir. Alors que dans Paris, les files d’attente pour acheter le prochain iPhone grossissaient à vue d’oeil, des sans-abris sont venus spontanément en aide aux malheureux qui étaient pris au piège dans les files d’attente. Reportage.

Paris, Place de l’Opéra. 3H du matin. La température est de 24°. Rémy* attend depuis plus de 4 heures maintenant et il sait qu’il doit tenir encore plusieurs heures avant que les portes de l’Apple Store s’ouvrent pour enfin tenir dans ses mains le précieux iPhone. «Honnêtement, je ne pensais pas que j’allais tenir, c’est très dur, heureusement que c’est une fois tous les deux ans » raconte-t-il les traits tirés. Sa survie, il la doit à Raymond, 58 ans. Raymond vit dans la rue depuis maintenant 30 ans. Il en connaît les secrets mais surtout il sait comment survivre. « Quand j’ai vu ces pauvres gens là, en pleine nuit, qui attendaient, ça m’a retourné» dit-il, ému.

Raymond et plusieurs autres sans-abris vont s’organiser et aider ceux qui font la queue devant l’Apple Store à survivre à cette longue et tiède nuit. « On a demandé aux camarades de garder de la soupe qu’on a eue à Répu’ et Saint Eustache, puis on a amené du café, parce qu’ils étaient fatigués les jeunes, je vous dis pas » explique-t-il « Trente ans que je suis dans la rue, mais j’ai jamais vu ça. » ajoute Elise, qui elle aussi vit dans le quartier. « Ils nous ont donné des conseils sur comment tenir toute la nuit, utiliser le papier journal pour isoler les vêtements. À un moment je n’avais plus de batterie et ils ont pu s’organiser pour nous amener une rallonge » affirme Mattéo, 21 ans.

Ce matin, quand les portes de l’Apple Store, Rémy s’est engouffré parmi les tous premiers pour acheter son précieux téléphone. En sortant, la première personne qu’il a voulu embrasser est Raymond. « C’est mon ange gardien, sans lui je n’y serais pas arrivé » souligne-t-il. Le jeune homme n’est d’ailleurs pas ingrat :  « Pour le remercier pour tout ce qu’il a fait, je vais sans doute lui donner mon iPhone 3 ».

*Le prénom a été modifié

Publicité
Publicité