Une crèche parisienne ouvre un « bar à Blédinas » pour nourrissons exigeants

43 Publié le 24/11/2015 par La Rédaction

Nichée au cœur d’une impasse à deux pas du canal Saint-Martin, « La souris verte », petite crèche-garderie d’une cinquantaine de places, ne paye pas de mine.
C’est pourtant là que Blédina, numéro un français de l’alimentation infantile, à choisi d’installer son premier « bar à petits pots » éphémère : une idée ambitieuse qui pourrait bien faire recette.

Au « Petit pot qui fume », les baristas ont été recrutées parmi les anciennes miss météo de Canal + : aucun certificat de puériculture, mais un flair aiguisé pour les tendances qui formera les bambins à bonne école ! Tant bien que mal, elles offrent à une clientèle intraitable ce qu’il se fait de mieux en matière de compotes et de repas en pots, désignés par Colette : du mariage audacieux (carottes-foie gras) au classique revisité (petits pois du Japon aux pommes de terre de l’Île-de-Ré), ce ne sont que des saveurs subtiles et des produits de qualité qui viennent s’étaler sur les bavoirs. Un ravissement pour les sens de bébé, qui apprendra le bon assaisonnement d’une marenne d’Oléron avant d’avoir poussé sa première dent.

Bien plus qu’un repas

Et le projet ne s’arrête pas là. De la compilation de berceuses « Hôtel Costes kidz » au mobile Philippe Starck et aux contines racontées par Louis Garrel, le Petit pot qui fume se veut une expérience immersive, bien plus qu’un repas. Pour autant, le lieu semble souffrir des mêmes maux que ses équivalents pour adultes, et les mécontents donnent déjà de la voix : le petit Matéo, 1 an ½ , n’aurait ainsi pas réussi se faire servir, incapable d’articuler le nom à inscrire sur sa commande. Un positionnement revendiqué par Lucien Fargues, directeur marketing chez Blédina : « Effectivement, on avait plein de place mais on a fait exprès de construire petit pour créer de l’attente, de la frustration. En un mot, du buzz. C’est comme ça, tant pis pour les traumatismes ». La prochaine étape ? Des food trucks à proximité des squares le mercredi après-midi. « Cela va dépendre d’un benchmark auprès des 3-5 ans mais pour le moment on a du mal à obtenir des réponses grammaticalement cohérentes ».

Le Petit pot qui fume
Ouv. en semaine de 11h à 11h20
Prix du menu dégustation : 3 colliers en pâtes (n’acceptent pas la play-doh)

Publicité
Publicité