Il se lève avec l’envie de changer le monde et se recouche après avoir constaté qu’il n’y avait plus de café

102 Publié le 08/04/2016 par La Rédaction

C’est l’histoire d’un rendez-vous raté avec l’Histoire. Alors qu’il s’était réveillé avec la ferme intention de changer l’humanité, Clément Charbon, 26 ans, à court de café, a été contraint de renoncer à son ambitieux projet.

 

« C’est trop bête parce que s’il y avait eu du café, j’aurais fait plein de trucs inouïs et je suis sûr que la vie des gens aurait totalement changé » a déclaré le jeune homme, 6 heures après s’être recouché le temps d’une petite sieste. « La personne qui a oublié de me racheter du café porte l’entière responsabilité de ce raté. C’est très grave de saboter ainsi le plein emploi, la croissance et la résolution de toutes les inégalités » a-t-il ajouté, en lançant un regard accusateur vers sa compagne.

Même s’il n’a pu que constater les dégâts, le jeune homme n’a pas renoncé à faire son auto-critique : « j’aurais sans doute dû vérifier la veille qu’il restait bien du café. Ça m’aurait laissé le temps d’envoyer quelqu’un en chercher » a-t-il admis, avant d’ajouter : « Maintenant c’est trop tard. Et je doute que les conditions soient de nouveau réunies pour que je puisse changer le monde. C’est vraiment dommage! »

Ce raté est d’autant plus regrettable que ce n’est pas la première fois que Clément se retrouve piégé par les circonstances extérieures. En 2011 déjà, il avait dû abandonner l’idée de construire une école en Afrique suite à une ampoule au pied. Puis en mai 2015, alors qu’il s’apprêtait à partir en Syrie pour libérer Palmyre, le jeune homme avait dû renoncer à son projet à cause d’une soudaine averse l’ayant obligé à se retrancher à son domicile.

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité