Des archéologues découvrent les vestiges d’une civilisation non corrompue par Serge Dassault

30 Publié le 03/06/2016 par La Rédaction
PARIS, FRANCE - SEPTEMBER 24: French President Jacques Chirac (2nd L) is accompanied by Chairman and C.E.O of Renault Car company, Louis Schweitzer (L) and Chairman and C.E.O of Dassault Industry, Serge Dassault (2nd R) and Laurent Dassault (R) as he visits the Paris Motor Show September 24, 2004 in Paris, France. Fuel economy and impact on the environment will be strong themes at this year's show as the French government considers a tax scheme which would punish owners of gas-guzzling 4x4's. (Photo by Pascal Le Segretain/Getty Images)

C’est une véritable révolution dans le monde de l’archéologie. Après des fouilles importantes opérées dans le Sud-Est de la Turquie, plusieurs archéologues ont découvert l’impensable : les vestiges d’une civilisation non corrompue par Serge Dassault.

Les spécialistes sont formels. Les ruines retrouvées au Sud-Est de la Turquie appartiennent à une civilisation antérieure aux Sumériens de Mésopotamie. Un monde qui, selon les premiers résultats d’analyse des différents objets retrouvés, n’aurait jamais connu ni l’achat de voix, ni les règlements de compte, ni la collusion des pouvoirs.

Grâce à un astucieux système de protection confectionné à l’aide de poulies, ce peuple aurait résisté aux tentations venues de l’extérieur et aurait trouvé dans la chasse et la cueillette de quoi subvenir à ses besoins sans l’aide du géant de l’industrie aéronautique.

S’il semble également avéré que dans cette civilisation rien n’aurait jamais été racheté par Vincent Bolloré et qu’aucune somme n’aurait transité par les comptes Offshore des Balkany, il est encore trop tôt en revanche pour affirmer avec certitude que cette civilisation ait été complètement humaine.

Publicité
Publicité