Emmanuel Macron : « Après la France start-up, je veux une France food truck ! »

27 Publié le 19/04/2017 par La Rédaction

C’est lors de son meeting à Toulouse que le candidat d’En Marche ! a scandé qu’il voulait, après la « France start-up », une France « food truck ». Explications.

 

Selon Martin Plazkovsky, responsable de la communication d’En Marche !, il fallait que le parti s’empare d’idées nouvelles : « On s’était rendus compte que la France start-up, ça n’était pas si terrible que ça, parce que la majorité des start-ups fait faillite… Il nous fallait un truc qui fasse fonceur, entrepreneur ! Et puis, un mot en anglais ça claque. On est passés devant un camion à pizzas, alors on s’est dit : « Voilà ! C’est ça qu’il nous faut ! Un putain de « Food Truck » ! ».

Emmanuel Macron a alors étayé son idée de la France Food Truck avec une technique qu’il maîtrise parfaitement. « On l’a formé pendant des semaines à utiliser des mots qui veulent tout et rien dire comme « Je veux une France responsable » ou « Je veux une France qui n’a pas peur ». Vous pouvez coller ces mots avec n’importe quoi, et là c’était le food truck. Ça a super bien marché. L’idée du food truck à la base, c’est juste dire que la France est cool et sympa en Europe vous voyez ? », détaille Martin Plazkovsky, en sirotant son « macchiato » acheté 8,50€ dans une grande enseigne.

Mais à la question : si la France est un food truck, que vend-elle ? Martin Plazkovsky a préféré rester vague : « Euh… des tours Eiffel en plastoc ? ». Il a ensuite coupé court à l’interview en prétextant un « conf-call ».

Publicité
Publicité