Ce qu’il fallait retenir de la visite d’Emmanuel Macron à Saint-Martin, par Christophe Castaner

41 Publié le 13/09/2017 par La Rédaction

Face à la situation de crise, le président a su réagir avec tact et bienveillance et sans tomber dans l’excès de communication. Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, a souhaité faire un compte-rendu impartial de cette visite.

 

Emmanuel Macron pilotait lui-même l’hélicoptère qui l’a mené sur Saint-Martin. Les militaires ont par ailleurs spontanément renommé leur appareil « Emmanuel-Macron ». Durant la traversée, Emmanuel Macron a dispensé quelques analyses de macro-économie. Motivé et inspiré, un des deux pilotes a alors quitté l’armée et moins de 24 heures plus tard, il lançait sa propre société de secours dans les Antilles. Il a désormais le monopole sur le marché, son entreprise est forte de près de 45 collaborateurs et envisage des activités aux Bermudes et à Cuba.

À peine arrivé sur place, Emmanuel Macron a été alerté par des cris provenant d’habitations détruites par le cyclone. Il s’est avéré qu’une famille de 8 personnes était bloquée sous les décombres. D’abord à la seule force de ses bras musclés, puis à l’aide de sauveteurs, il a pu aider cette famille à sortir à l’air libre. Un bébé de cette famille né durant la tempête a par ailleurs été prénommé Emmanuel-Macron.

Emmanuel Macron s’est ensuite rendu sur le port où il a aidé plusieurs plaisanciers dont les bateaux s’étaient échoués. Sans assistance respiratoire, il a exploré plusieurs épaves et aidé au renflouement d’une dizaine de navires. Il a supervisé la construction d’une dizaine de barques pour les pêcheurs et aidé au développement de leur économie dans un monde connecté. Le port de Marigot sera désormais appelé “Port-Emmanuel Macron”.

Malgré près de 48 heures sans sommeil, Emmanuel Macron a souhaité ne pas se reposer durant la nuit passée sur place pour être au plus proche des sinistrés. Il a accompagné des gendarmes en patrouille, intercepté une dizaine de pillards à mains nues. L’un d’eux, pris de remords après un discours du président, a décidé de changer de vie. Il est aujourd’hui développeur web et fondateur de 3 start-up à la Station F à Paris et travaille avec les plus grands comme Amazon ou Apple.

Au petit matin, la population a tenu à apporter les rares fruits et légumes que les rescapés conservaient depuis le cyclone mais Emmanuel Macron, qui n’a rien mangé depuis 48h, a poliment refusé, préférant consacrer ses dernières forces à la reconstruction de la préfecture et de la gendarmerie. Émus de tant de sollicitude de la métropole à leur égard et conscients de leur chance d’être dans le giron de la France, les habitants ont décidé de renommer l’île de Saint-Martin “Île-Emmanuel-Macron”.

Publicité
Publicité